Suivez-nous sur

CHAN

JIOI 2019 : changement de stratégie, le CHAN relégué au second plan

JIOI 2019 : changement de stratégie, le CHAN relégué au second plan

A six semaines des JIOI 2019 et du début des éliminatoires du CHAN 2020, les Comores se préparèrent à boucler la saison sur des bonnes notes. Dans un entretien accordé au quotidien L’Express Maurice, le sélectionneur Abdérémane Mohamed Chamité a révélé une information capitale sur la participation des Cœlacanthes à ces deux compétitions. Une révélation qui étonne plus d’un et qui remet encore sur la table les choix parfois controversés de la FFC.

Éliminés en quarts de finale de la Cosafa Cup 2019, les Cœlacanthes composés presque entièrement de joueurs locaux, ont franchis un palier important dans ce grand rendez-vous d’Afrique austral. Une première place dans le groupe A et une qualification historique au second round. Malgré les défaites en quarts et en barrages pour la 5è place, les Cœlacanthes ont réalisé une très bonne compétition. Des matchs qui en principe servaient de préparation aux éliminatoires du CHAN 2020. « Notre objectif de départ était de préparer l’équipe pour le Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2020) dont le tour préliminaire aura lieu le 27 juillet aux Comores ».

Célébration de but des Cœlacanthes après la masterlcalss d’Iboirhim Youssouf devant Maurice – Cosafa Cup 2019

Durban a donc servi de point de repère à Abdéréman Chamité qui au-delà de l’objectif du CHAN avait convoqué des jeunes pour une autre raison. Celle de préparer simultanément les Jeux des îles de l’Océan Indien qui auront lieu en juillet à Maurice. Mais pour ces deux prochaines compétitions dont les calendriers se chevauchent, la fédération avait déjà établi un plan pour répondre présent à ces deux rendez-vous. « Tout le monde était d’accord avec le plan initial. C’est un tournoi d’envergure qui motive beaucoup les Comores. On aurait ensuite concocté une autre sélection pour le déplacement à Maurice ». Mais quelques semaines plus tard, les priorités ont visiblement changé. Le  » plan initial «  ne tiens plus et a été radicalement modifié.

La FFC change ses plans sous la pression du gouvernement

Mais pourquoi donc ce changement de stratégie à un mois du début de ces deux campagnes ? Abdérémane Chamité évoque des directives émanant des autorités étatiques. « Et aussi les exigences du gouvernement. On ne quitte pas les Jeux des îles pour aller disputer le tour préliminaire du CHAN ! Il a demandé à ce que ce soit la même formation qui a participé à la COSAFA qui soit alignée aux Jeux ». Désireuse de faire bonne figure dans ce rendez-vous indianocéanique, la FFC se donne des grandes ambitions avec les JIOI 2019. « L’objectif est de remporter le tournoi. Mais également de réaliser des matches aboutis ».

Ce changement radical ne risque cependant pas d’être bien accueil dans le milieu footballistique du pays. Le pays s’est fixé depuis quatre ans à prendre part à phase finale d’une compétition majeure de la CAF. Un changement de plan qui contredit aussi les propos du président de la FFC Saïd Ali Saïd Athouman. Répondant à nos questions il y a un mois, il faisait des éliminatoires du CHAN 2020 une priorité. Ce qui était tout à fait compréhensible vu que les JIOI ne sont pas reconnus au niveau de la FIFA. Mais ça c’était avant.

Candidates à l’organisation des JIOI 2023, les Comores pensent donc qu’un succès aux JIOI 2019 pourrait donner du crédit à leur dossier. Comme si les performances des athlètes seront suffisantes pour approuver un dossier, en pratique, jusqu’alors pas convaincant. Ainsi, pour des fins purement politiques, la FFC relègue une compétition continentale telle que le CHAN au profit d’une compétition sous-régionale sans enjeu.  » La politique avant le foot « , telle est désormais la nouvelle devise de la haute instance du football comorien. « Pour le CHAN, ce sera finalement une équipe bis. Je n’ai pas la notion d’équipe bis dans une compétition officielle mais nous ne pouvons pas faire autrement. Ce sera à nos Juniors de prendre part à l’aventure au CHAN. » conclut Chamité.

Étudiant en Mathématiques, fondateur et administrateur de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui m'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, je demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Actualités

Plus dans CHAN