Suivez-nous sur
La sélection des Cœlacanthes futsal pour l'Arab Cup 2023
Les Cœlacanthes futsal en stage en avril 2023 à Martigues, en France

Arab Cup

La liste des Comores pour l’Arab Futsal Cup 2023

Sous la houlette du sélectionneur Sabry Bezahaf, la sélection comorienne se prépare à affronter l’élite du futsal arabe lors de la septième édition de l’Arab Futsal Cup.

Engagées dans l’Arab Futsal Cup 2023, les Comores ont révélé ce lundi leurs représentants pour cette septième édition. Le sélectionneur Sabry Bezahaf a concocté une liste de 15 joueurs, parmi lesquels la quasi-totalité avait déjà participé aux derniers stages du groupe.

Parmi les quinze heureux élus, un seul joueur fait son grand retour : Mounawar Hamadi. Le sociétaire de l’AS Courneuve n’avait pas revêtu les couleurs des Comores depuis deux ans, précisément depuis l’Arab Futsal Cup en 2021. Pour les autres, il s’agit de fidèles habitués, ayant déjà arboré le maillot national depuis la création de cette catégorie.

Placés dans le Groupe B, les Cœlacanthes devront affronter le Maroc, le Koweït et le Liban. Un défi de taille pour ces joueurs, mais le sélectionneur Bezahaf reste confiant. « Nous nous y rendrons sans crainte, essayer de développer notre jeu au maximum et en tirer du positif ». Pour le staff technique, l’objectif majeur consiste à poursuivre le travail entrepris depuis deux ans, dans le but de se préparer au mieux pour les éliminatoires de la CAN 2024.

Full squad :

Sélectionneur Sabry Bezahaf

Nationalité
fraFrance
L'équipe actuelle
Comores Futsal
Date de naissance
20 avril 1984
Age
39
Sabry Bezahaf est au poste de sélectionneur des Comores Futsal depuis le novembre 2021. Ancien joueur professionnel Futsal, il a d’abord rejoint le staff des Cœlacanthes en tant qu’entraîneur adjoint en mai 2021.

Partager sur :

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 + 29 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Arab Cup