Suivez-nous sur

Interview

Trois questions à Saïd Ali Saïd Athouman président de la FFC !

A quelques semaines du début de plusieurs compétitions internationales, le président Saïd Ali Saïd Athouman nous a accordé un entretien exclusif sur des sujets d’actualités. Nous avons abordé brièvement les prochaines compétitions des Cœlacanthes, le dossier du TAS et le programme Forward.

« Une équipe B composée essentiellement d’espoirs pour les JIOI 2019 »

A trois semaines de la Cosafa Cup, comment cette édition 2019 se prépare-t-elle au niveau de la FFC, d’abord financièrement et puis du fait qu’elle se déroulera en plein mois de ramadan ? Comment prévoyez-vous aussi de gérer les calendriers du CHAN 2020 et des JIOI 2019, qui sont techniquement incompatibles ?

Je pense que le timing est bon puisque les joueurs sont actuellement en compétition. Ils vont bientôt se retrouver en regroupement avant de partir en Afrique du Sud. Pour cette édition, il n’y aura que des joueurs locaux dans la mesure où la compétition servira de préparation pour les éliminatoires du CHAN 2020. Le ramadan peut être un handicap mais les locaux sont plus souples et ont une vision de l’islam qui est différente de celle des expatriés. Il s’agit de l’équipe nationale. Ils feront en sorte de bien se préparer et de jouer les matchs dans les meilleures conditions.

Saïd Ali Saïd Athouman – Président de la Fédération de Football des Comores (FFC)

Pour ce qui est du financement, nous avons bénéficié d’une subvention de la FIFA pour les équipes nationales. Elle sera utilisée pour le transport tandis que l’hébergement et la restauration sont pris en charge par le COSAFA. Et concernant les JIOI 2019, comme ils sont à la même période que notre match aller contre la Namibie, nous aurons une équipe A pour les éliminatoires du CHAN 2020 et une équipe B composée essentiellement d’espoirs pour les Jeux. Ce sera donc des jeunes qui prendront part aux JIOI 2019.

« Si une décision est prise en notre faveur, la CAF sera obligée de l’appliquer »

Actuellement en attente d’une décision du TAS sur le litige Comores vs CAF, quels sont les étapes qui restent avant la sentence ? Des matchs amicaux sont-ils en train d’être programmés avant la CAN 2019 pour les Cœlacanthes en cas d’un gain de cause de la FFC ?

Les deux parties ont déposé chacune son mémoire. Le TAS peut trancher directement à partir des éléments contenus dans les mémoires respectifs ou organiser une audience par conférence téléphonique ou visioconférence. Nous avons sollicité la deuxième option mais nous attendons. Si une décision est prise en notre faveur, la CAF sera obligée de l’appliquer.

Concernant une date pour la sentence, je pense que ça ne saurait tarder. Le TAS devrait prendre logiquement en compte les dates de la CAN. C’est difficile de programmer un match avec une équipe et ensuite de lui dire que finalement le match n’aura pas lieu. En revanche, nous avons d’excellentes relations avec des fédérations qui seraient prêtes à jouer des matchs aussitôt que nous les solliciterons.

« Le contrat d’objectif sera décliné et traduit aussi en projets »

Deux missions de la FIFA ont été envoyé récemment avec des visites d’infrastructures y compris le nouveau Stade de Malouzini et une autre concernant le programme Forward. Quels étaient leurs objectifs et ce dont on peut attendre d’elles ?

La première était une mission d’inspection de routine de l’état des lieux des stades où sont joués les matches internationaux. La mission consiste à faire d’éventuelles recommandations pour que les infrastructures répondent aux normes requises par la FIFA. La deuxième mission consistait à l’élaboration commune et à la signature d’un contrat d’objectif pour la période 2019-2022 dans les différents aspects du développement du football comorien.

Le contrat d’objectif sera décliné et traduit aussi en projets dans les différents domaines. De la formation, infrastructures, développement du football des jeunes et football féminin, soutien aux différents acteurs du football comorien, élaboration d’un plan stratégique de développement du football etc… Une autre mission que j’ai sollicitée pour une étude de faisabilité de plusieurs terrains en terre stabilisée arrive dimanche (aujourd’hui).

Propos recueillis par Boina Houssamdine

Étudiant en Mathématiques, fondateur et administrateur de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui m'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, je demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Actualités

Plus dans Interview