Suivez-nous sur
El Fardou, SL : doublé et passe décisive pour El Fardou Ben Mohamed, Comoros Football 269 | Portail du football des Comores

Comorians abroad

SL : doublé et passe décisive pour El Fardou Ben Mohamed

Pour son 155ème match avec l’Etoile Rouge Belgrade, l’international comorien a porté les Reds en inscrivant un doublé et une passe décisive.

Partager sur :

Trois jours après son succès en Europa League face à Ludogorets, l’Etoile Rouge enchaîne en championnat en enregistrant sa quatrième victoire de suite. Les Belgradois se sont imposés 360 à domicile face à Spartak Subotica grâce à l’immense EL Fardou Ben Mohamed.

Revenu dans le onze de départ, le Comorien a offert ce dimanche une victoire importante pour l’Etoile Rouge. Avec un match en retard, les hommes de Dejan Stanković ne sont plus qu’à six points du leader Partizan. Et dès l’entame du match, El Fardou Ben Mohamed donne le tempo. Sur un coup de pied arrêté, il adresse un très beau centre à Milan Rodić qui ouvre le score d’une tête imparable (1-0, 9è).

Sept buts pour El Fardou Ben Mohamed

Au retour des vestiaires, le meilleur buteur étranger de l’histoire de la Super Liga s’illustre de nouveau. D’abord très tôt après le coup d’envoi en doublant la mise après seulement 27 secondes de jeu (2-0, 46è). Il signe par la suite une seconde réalisation à 15 minutes de la fin, profitant d’une erreur défensif de l’équipe adverse (3-0, 71è). Ses 6ème et 7ème buts de la saison en Super Liga. Huit réalisations toutes compétitions confondues.

Ce dimanche, El Fardou Ben Mohamed a aussi disputé son 155ème matchs sous les couleurs belgradoises. Il a avait atteint la barre des 150 matchs début du mois face à Vojvodina. Arrivé à Belgrade depuis janvier 2018, il compte à ce jour 71 buts et 37 passes décisives. La pièce maitresse de l’Etoile Rouge de ces quatre dernières saisons.

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 + 5 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Comorians abroad