Suivez-nous sur
Wesley Saïd, L1 : Wesley Saïd se libère et met la clim’ au Vélodrome, Comoros Football 269 | Portail du football comorien

Comorians abroad

L1 : Wesley Saïd se libère et met la clim’ au Vélodrome

Il n’avait plus marqué depuis près de 2 ans. Après une traversée du désert et une longue absence pour blessure, Wesley Saïd est de nouveau décisif. L’avant-centre franco-comorien a offert la victoire à Lens face à Marseille, dimanche à l’occasion de la 8ème journée de Ligue 1.

Wesley Saïd, la carte magique de Franck Haise

Une victoire de prestige pour le RC Lens. Au terme d’un match fou, les Sang et Or ont infligé sa première défaite de la saison à l’Olympique de Marseille (2-3). Un premier revers à la maison, au Vélodrome, qui donne encore le tournis du côté du Vieux-Port. Les Lensois sont les premiers à lancer les hostilités. Florian Sotoca ouvre le score sur penalty après seulement neuf minutes (1-0). Le Polonais Przemysław Frankowski l’emboite le pas en doublant la mise avant la demi-heure de jeu (2-0, 27è).

Mais c’était sans compter sur le génie de Dimitri Payet. Le capitaine de l’OM réussit l’exploit de remettre les deux équipes à égalité 2-2 avant la pause (33è & 45è+2). Mais si Marseille avait des paillettes sur le terrain, Lens misait sur la force du banc. Et pour ce coup, les calculs étaient bons pour coach Franck Haise. Entrée après l’heure de jeu, Wesley Saïd allait par la suite changer le cours de la rencontre. À la 71è, sur le côté droit, Sotoca centre en direction du Comorien qui place parfaitement sa tête (2-3). Le portier marseillais Pau Lopez ne pouvait rien faire. Le Vélodrome change soudainement de température.

Décisif après une longue période difficile

Saïd venait de manquer le cadre dans son face-à-face avec le même Lopez trois minutes plutôt. Il aurait pu aussi signer un doublé quelques minutes plus tard et augmenter la clim’ au Vélodrome. Mais le VAR invalide son but pour une position de hors-jeu (78è). Qu’importe, la victoire est pour le RC Lens qui se hisse aussi à la deuxième place au classement. Un moment que Wesley Saïd attendait depuis longtemps. Il n’avait plus marqué depuis décembre 2019, à l’époque sous le maillot de Toulouse. Il connaît par la suite neuf mois d’absence pour blessure avant de rejoindre Lens en début de l’été.

Un but et aussi une performance personnelle particulière en Ligue 1. Wesley Saïd a marqué pour un 4è club différent en Ligue 1 (Rennes, Dijon, Toulouse et Lens). Parmi les joueurs actuellement dans l’élite, seul Andy Delort (5) a inscrit au moins un but avec plus d’équipes différentes en Ligue 1, souligne OptaJean.

« Je suis forcément très content sur le plan individuel, mais ce qu’il faut souligner, c’est l’état d’esprit de l’équipe. On se fait rejoindre, on a le mental pour continuer à pousser. Je pense qu’on a fait une belle partie collective. Je me suis senti assez bien. C’est un stade où il y a beaucoup de pression, où les supporters poussent beaucoup leur équipe, ils l’ont beaucoup fait après l’égalisation, mais je pense que l’état d’esprit a primé ce soir. Du début à la fin, on n’a pas lâché, et je pense que c’est mérité » – Wesley Saïd.

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Comorians abroad