Suivez-nous sur
Warmed Omari, Premiers contrats pros pour Warmed Omari et Faïz Mattoir

Espace Jeunes

Premiers contrats pros pour Warmed Omari et Faïz Mattoir

Très nombreux dans les centres de formations françaises, plusieurs jeunes de la génération 2000 originaires de l’archipel des Comores signent cette année leurs premiers contrats professionnels. Après Rafiki Saïd (Brest, Ligue 1) et Aaron Kamardin (Marseille, Ligue 1), c’est au tour de Warmed Omari (Rennes, Ligue 1), Faïz Mattoir (Ajaccio, Ligue 2) et Ismaël Boura (Metz, Ligue 1), tous les trois natifs de Mayotte, de franchir le cap.

Warmed Omari, propulsé par la Youth League

Régulier cette saison avec la réserve du Stade Rennais, le jeune Warmed Omari (20 ans) vient de passer un cap important. Au club depuis six ans en provenance du TA Rennes, il a paraphé mardi son premier contrat professionnel pour une durée d’une saison, plus deux en option. Défenseur central de formation, Omari peut aussi évoluer en tant que milieu de terrain. Il se distingue par une très bonne technique et une fine intelligence de jeu. Évoluant avec la réserve rennaise depuis la saison 2018-2019, il comptabilise 16 rencontres en National 3. Avant l’arrêt des compétitions au mois de mars, il a réussi une saison pleine de 14 matchs.

Capitaine des U19 Nationaux du Stade Rennais, Warmed Omari est Champion de France U19 lors de la saison 2018-2019. Il s’est aussi illustré cette saison en UEFA Youth League où Rennes s’est qualifié pour les quarts de finale. Prenant part aux 5 rencontres européennes du club. « C’est un objectif que je me suis fixé depuis que je suis arrivé au Stade Rennais, depuis six ans maintenant. C’est un peu l’aboutissement de ce que j’ai pu apprendre et montrer depuis que je suis arrivé même si ce n’est que le début. Il faut travailler, ne pas lâcher et continuer sur le bon chemin pour rêver un jour du Roazhon Park. Passer de la TA Rennes à un contrat professionnel au Stade Rennais, c’est une fierté. » a exprimé sa fierté Warmed Omari.

Warmed Omari, Premiers contrats pros pour Warmed Omari et Faïz Mattoir
Le jeune Faïz Mattoir signe son premier contrat professionnel avec l’Ajaccio

Faïz Mattoir et Ismaël Boura, pros à Ajaccio et à Metz

Du côté de la Corse, un jeune franchit aussi le cap professionnel. Faïz Mattoir (20 ans le 12 juillet) vient de signer ce mercredi son premier contrat professionnel avec l’AC Ajaccio. Au club depuis 2018, il est passé par l’ES Trinité, l’Olympique Lyonnais (2014-2017, avec les U17 puis les U19), Troyes (arrivé l’été 2017, avec les U19) avant de poser ses valises en Corse en octobre 2018. Milieu de terrain, Faïz Mattoir s’intégrera rapidement dans le projet ajaccien. Débutant avec la réserve en National 3, il va vite côtoyer le monde professionnel dès la saison 2019-2020. Le jeune Mattoir a disputé son premier match de Ligue 2 le 22 novembre 2019 lors de la réception de Clermont au stade François-Coty. Il sera titularisé face à Chambly et disputa un match de Coupe de France contre Saint-Flour.

Quelques mois plutôt, un autre joueur natif de Mayotte devenait professionnel. Arrivé au Racing Club de Lens en 2014, le défenseur latéral gauche Ismaël Boura (20 ans le 14 août) a paraphé en mars son premier contrat professionnel. Désormais lié avec son club formateur pour les trois prochaines saisons, Boura a fait ses preuves avec l’équipe réserve lensoise où il est même devenu capitaine. Prometteurs, il compte 53 matchs pour 4 réalisations avec la réserve en National 2. Convoité avant sa signature par le LOSC, Strasbourg ou encore Manchester United, il peut bien être la doublure parfaite de Massadio Haïdara. « Je suis très heureux d’avoir signé mon premier contrat professionnel dans mon club formateur d’autant plus que c’est le Racing Club de Lens. C’est un rêve qui se réalise. Le plus dur reste à venir, à moi de me tenir prêt et de faire ce qu’il faut pour rester le plus longtemps possible au haut niveau. » a déclaré le jeune Boura.

Partager sur :

Étudiant en Mathématiques, fondateur et administrateur de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Espace Jeunes