Suivez-nous sur

Championnat

Le point sur le mercato de Kusi 2019 en D1 Comores

Deux semaines après la fermeture du mercato de Kusi, la Commission Nationale de Qualification des Joueurs (CNQJ) a rendu son rapport officiel. Après une période de recours qui s’étalait du 6 au 14 septembre, la CNQJ a publié mercredi son rapport finale sur les mutations. A trois semaines du début de la nouvelle saison (le 8 octobre). Une période de transferts présaison caractérisée en D1 par plusieurs mouvements parmi les internationaux comoriens ayant pris part au Cosafa Cup & JIOI 2019 et aux éliminatoires du CHAN 2020. Nous avons retenus quelques cas particulièrement intéressants pour faire le point sur ce mercato.

Kusi (mousson du Sud dominant l’archipel des Comores de mai à octobre). Son opposé est le Kashkazi (mousson du Nord caractérisant la saison des pluies, soufflant de novembre à avril).

Encore très peu de mouvements inter-îles

Difficile de faire un résumé du procès-verbal de la CNQJ et avoir un regard détaillé sur le mercato des 30 clubs du championnat de D1. La raison est qu’en tout, plus de 1000 demandes de mutations ont été enregistré toutes divisions comprises. Dont plus d’une centaine en D1. Cette période dite de « mutations en période normale » permet aux différents clubs de recruter le maximum de joueurs possibles. Ce qui n’est pas le cas durant le mercato de milieu de saison où le nombre de transferts est réglementé entre 2 à 3 joueurs pour chaque club.

Mais de tous ces centaines de mouvements, quelques éléments sortent du lot. La remarque qui se dégage en premier est l’instabilité des effectifs. On retrouve une moyenne de 5 à 8 mouvements (départs / arrivés) pour chaque club. La deuxième est que plus de 99 % des opérations se font encore dans la même antenne régionale. Durant ce Kusi, nous n’avons recensé seulement que 42 mouvements inter-îles validés toutes divisions comprises. Un bon nombre d’entre eux ont été invalidé par la CNQJ mais le chiffre reste globalement très faible. Mwali entre autre est l’île ayant exporté plus de joueurs vers les autres îles avec 19 transferts (9 à Ngazidja & 10 à Ndzuani). Elle est aussi celle qui a enregistré le plus d’arrivées avec 17 signatures (10 en provenance de Ndzuani & 7 de Ngazidja).

Deux joueurs de la D1 ont signé à l’étranger

Devenant attractif pour des joueurs étrangers moyens ces quatre dernières années, le championnat comorien commence petit à petit à exporter des joueurs dans la région. Durant le mercato, deux joueurs ont rejoint un championnat semi-professionnel à l’étranger. Il s’agit notamment de l’international comorien Ibouniyamine Soulaimana (FC Ouani) et du malagasy Diaritiana Rakotomanahary (Volcan Club) qui ont rejoint African Stars en Namibie. Ce qui porte à trois le nombre de joueurs de D1 ayant rejoint un autre championnat en 2019. Des opérations toutes faites avec le club namibien d’African Stars dont évolue Ibroihim Youssouf depuis début de l’année. Comme quoi en l’absence d’un championnat structuré, les compétitions africaines de clubs et la sélection nationale A’ restent les seuls moyens d’exporter les talents locaux.

Un mercato animé par des internationaux

L’attaquant international comorien Chadhuli Mradabi évoluera cette saison sous les couleurs de Volcan Club

Localement, la majeure partie des clubs de D1 vont entamer la nouvelle saison avec des effectifs largement remaniés. Certains ont perdu plusieurs cadres durant le mercato à l’exemple de Fomboni FC, champion des Comores. Maillon fort de la formation fombonienne, Raïdou Boina Bacar (27 ans) a quitté son club formateur après tant d’années pour s’engager avec l’US Zilimadjou. A la découverte d’un championnat beaucoup plus relevé à Ngazidja. Ce qui n’est pas le cas de son frère aîné Zouhert (29 ans) qui reste à Mwali. Il a rejoint le Mbatsé Football Club, quatrième au classement régional de Mwali la saison dernière. De plus du capitaine Faouz Faidine, nouvelle recrue de Volcan Club, un autre fombonien évoluera sous des nouvelles couleurs. L’ancien international Saïd Anfane Boura fait partie des cinq recrues de ce Kusi du côté de l’Etoile du Centre.

Si quelques clubs débuteront la nouvelle saison avec des manquements, d’autres tels que FC Ouani, Volcan Club et US Zilimadjou en ont profité pour se renforcer d’avantage. Les deux derniers ont surtout misé sur des internationaux. Meilleur buteur de la dernière saison, Mohamed Soulaimana a quitté Aventure Club pour Twamaya Club (promu). Après avoir lutté la dernière saison pour le retour de Ngazi Sport dans l’élite à Ndzuani, Abderemane Faissoil (28 ans) ne sera pas ngazien cette saison. L’ancien capitaine des Jaunes mirontsiens évoluera sous les couleurs Bleu et Blanc du rival Etoile d’Or. Toujours sur l’île aux parfums, après une saison à Ngaya Club, Fadhula Corin Batomanga est de retour à Ndzuani. L’international comorien qui avait évolué à Miracle durant la saison 2018 a posé ses valises au FC Ouani.

Ces transferts à l’étranger ayant échoués durant le Kusi

Le jeune international comorien Nabil Ali Mchangama (Volcan Club) aurait pu signer à ASPL 2000 (D1 Maurice)

Considéré comme étant le joueur le plus complet en D1 ces dernières années, Fasoiha Goula est l’objet de convoitise des clubs locaux. Après trois ans passés à l’US Zilimadjou, il a paraphé un contrat avec Volcan Club. Club rival de l’USZ et ce malgré des contacts avec le club tanzanien Simba SC. « Des qualités techniques hors normes » l’avait décrit le sélectionneur Amir Abdou qui aussi estimé qu’il mérite de jouer dans un autre championnat. « J’avais une proposition de contrat avec Simba Sport de Dar es-Salaam. Mais il y a eu un retard pour la finalisation de mon engagement. » s’est confié Fasoiha au quotidien Al-Watwan. D’après nos informations, il s’est rendu depuis le 10 août dans la capitale tanzanienne pour ce dossier. Quant au retard, cela concernait surtout la FFC qui, pour des raisons qu’on ignore, a pris du retard pour délivrer les documents nécessaires pour le transfert. Mercato fermé du coté de Dar, Fassoiha n’avait pas d’autres choix que de se tourner vers l’offre local.

En plus de Diaritiana Rakotomanahary, Volcan Club aurait pu aussi effectuer une autre opération à l’étranger. Quelques jours après la fin des JIOI 2019, le club mauricien ASPL 2000 a fait une offre à Volcan Club concernant son jeune milieu de terrain Nabil Ali Mchangama. Après une semaine de négociations, le transfert n’a finalement pas eu lieu. Bien que l’offre proposé par les mauriciens était financièrement intéressant, un aspect extra sportive a bloqué l’opération. En effet, le joueur qui allie encore football et études universitaires, exigeait des garanties concernant son avenir. Poursuivre en même temps ses études une fois à Maurice et une prise en charges de ses frais d’études par ASPL 2000 telles étaient les conditions. Une clause qui n’a pas pu être résolue entre les deux parties.

Le mercato de Kusi 2019 toutes divisions comprises :

Étudiant en Mathématiques, fondateur et administrateur de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui m'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, je demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Actualités

Plus dans Championnat