Suivez-nous sur
Warmed Omari, Pas de CAN 2021 pour Warmed Omari avec les Comores, Comoros Football 269 | Portail du football des Comores

CAN

Pas de CAN 2021 pour Warmed Omari avec les Comores

En conférence de presse ce vendredi, Bruno Génésio a annoncé que Warmed Omari ne disputera pas la Coupe d’Afrique des Nations 2021.

Figurant jusqu’à présent parmi les joueurs potentiels qui pourraient rejoindre les Comores pour la CAN 2021, Warmed Omari ne fera pas partie de l’aventure en terre camerounaise. L’entraîneur du Stade Rennais Bruno Génésio a annoncé que le jeune défenseur central passera l’hiver en Bretagne.

Devenu incontournable dans la défense rennaise cette saison, Warmed Omari fait partie des jeunes courtisés par le sélectionneur Amir Abdou. À 21 ans, le natif de Bandraboua a découvert la Ligue 1 en août dernier et compte déjà 12 rencontres dont 9 en tant que titulaire. Il a aussi pris part à 3 matchs en Europa League.

Un choix du joueur ou une pression de la part du board rennais ? Le 1er septembre, le directeur technique de Rennes Florian Maurice annonçait déjà la couleur. Omari avait été convoqué pour le stage de septembre mais a semble-t-il décliné l’appel. « Lui est aujourd’hui focalisé sur le Stade Rennais. On en rediscutera avec lui, mais aujourd’hui il n’est pas en sélection. » lâchait Maurice. Quatre mois plus tard, c’est à l’entraîneur principal Bruno Génésio de mettre fin au suspense.

Questionné sur un possible départ du Comorien à la CAN, il annonce que son joueur évoluera à ses côtés tout au long de l’hiver. Très précieux pour Rennes pour s’en en priver un long moment. Sur un plan purement sportif, la Coupe d’Afrique des Nations en janvier n’arrange pas non plus Warmed Omari. Loïc Badé, son principal concurrent, l’aurait peut-être pris sa place de titulaire au bout de presque un mois d’absence.

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans CAN