Suivez-nous sur
Warmed Omari, Les débuts en Ligue 1 des jeunes Rafiki Saïd et Warmed Omari

Comorians abroad

Les débuts en Ligue 1 des jeunes Rafiki Saïd et Warmed Omari

Nombreux dans les grands centres de formations français, certains jeunes joueurs d’origines comoriennes pourraient prendre leur envol cette saison en Ligue 1. Impliqués durant la préparation, deux d’entre eux viennent déjà d’effectuer leurs débuts dans l’élite. Warmed Omari avec le Stade Rennais et Rafiki Saïd avec le Stade Brestois.

Quel moment exceptionnel qu’est celui de faire ses débuts en professionnel ! Débout sur la ligne médiane, à côté du quatrième officiel, attendant impatiemment de fouler la pelouse. Pour un jeune joueur, c’est l’aboutissement de tout un travail et de beaucoup de sacrifices. En ce début de saison, deux jeunes comoriens l’ont vécu. Professionnels depuis l’été dernier, Warmed Omari puis Rafiki Saïd ont eu droit à leurs premières minutes en Ligue 1.

Rennes mise sur Warmed Omari

Titulaire dimanche face à Reims, Warmed Omari est désormais lancé dans le grand bain. Le défenseur central de 21 ans a disputé toute la rencontre et compte désormais 136 minutes en Ligue 1. Il a d’abord fait ses débuts mi-août dans le temps additionnel face à Brest avant d’enchaîner 45 minutes face à Angers. Bien que le manque d’effectif dans la charnière centrale est propice à sa progression, le natif de Bandraboua (Maore) bénéficie avant tout de la confiance du board rennais. « Warmed je l’ai vu quand j’étais encore à Lyon. C’est un joueur que j’avais déjà observé lorsqu’il était en Youth League avec la N3 et je crois beaucoup en lui », explique le directeur sportif rennais Florian Maurice au début du mois, relayé par le site SRO.

Un jeune à l’avenir prometteur qui peut beaucoup apporter au Stade Rennais. Peut-être pas une fulgurante progression à l’immédiat, mais un joueur à compter dans la rotation. « J’ai ce sentiment que c’est un joueur qui a des capacités très très intéressantes pour jouer à ce poste, poursuit Maurice. Je veux lui apporter, et nous le voulons avec le coach, la possibilité de pouvoir montrer l’étendue de ses qualités ».

Rafiki Saïd, enfin la Ligue 1 !

Un profil qui plaît aussi à Bruno Genesio, son entraîneur. « Je pense que c’est un garçon qui gère bien ce genre d’émotions, il n’a pas de raisons d’être perturbé, j’ai parlé avec lui simplement pour lui dire de continuer à faire ce qu’il fait. C’est un joueur complet, qui est bon dans le duel. Il aime défendre et est aussi très juste technique, une très bonne première passe, une qualité de relance assez impressionnante pour cet âge là ».

Moins d’un mois après Omari, c’est au tour de Rafiki Saïd (21 ans) de fouler les pelouses de l’élite. Amis, ils étaient tous les deux sur le banc de leurs clubs respectifs le 15 août dernier à Brest quand le premier effectuait ses débuts. Cette fois, les deux purs produits de la formation bretonne mangent à la même table. L’attaquant brestois Saïd est entré en jeu dimanche lors de la réception du SCO d’Angers au Stade Francis Le Blé. Sacrée coïncidence ! Cette première en Ligue 1, c’est surtout une récompense et preuve de maturité. Le natif de Samba Mbodoni (Ngazidja) revient d’un prêt réussi du côté du Stade Briochin. Sans une petite douleur à l’adducteur vers fin août, ses débuts auraient pu peut-être intervenir un peu plutôt.

Ahmed et Pandor, les prochains dans la liste ?

Tout comme ces deux premiers, d’autres jeunes comoriens pourraient effectuer leurs débuts en Ligue 1 cette saison. C’est le cas d’Aymeric Ahmed (17 ans). Le jeune milieu qui a grandement pris part à la présaison de Strasbourg est apparu sur le banc en Ligue 1 à 2 reprises en ce début de saison. Plus que quelques matchs avant la grande première ? En attendant, il poursuit son apprentissage avec la réserve et dans des séances d’entraînement avec le groupe professionnel. Deux autres jeunes à l’instar du gardien de but Yannick Pandor (Lens) et du défenseur Ehsan Kari (Metz) sont sur la bonne voie pour au moins un passage en professionnel cette saison.

Parmi ceux déjà pros, les choses semblent cependant compliquées pour Anfane Ahamada Mze (19 ans, milieu). Il est difficile d’imaginer quelques minutes en Ligue 1 cette saison avec le PSG. Un prêt en Ligue 2 ou en National serait une bonne opération pour s’aguerrir. Une voie qu’est en train d’entreprendre Nassim Ahmed. Prêté par l’Olympique de Marseille au FC Sète 34 (National), le minot enchaîne les matchs et s’est déjà offert une place de titulaire. La voie à suivre aussi pour le défenseur Aaron Kamardin (19 ans, Marseille) ?

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Comorians abroad