Suivez-nous sur
Fomboni, Retour de Saïd Anfane Boura et Kassim Ali Islam à Fomboni, Comoros Football 269 | Portail du football comorien

Championnat

Retour de Saïd Anfane Boura et Kassim Ali Islam à Fomboni

En quête d’un titre national depuis 2019, Fomboni FC veut à nouveau peser sur l’échiquier national. Rebondir sur ses pattes après une saison terne, telle est l’ambition affichée par le board fombonien qui a acté l’arrivée de 12 nouvelles recrues durant le mercato dont Saïd Anfane Boura.

C’est un retour aux sources pour le doyen. Après deux saisons sous les couleurs de l’Étoile du Centre, Saïd Anfane Boura Ahmed retrouve le ngome de Fomboni. L’attaquant de 34 ans, ancien international, va pouvoir apporter son expérience et surtout son efficacité devant le but au club de sa ville.

Deux autres anciens maillons forts viennent renforcer la formation fombonienne. Il s’agit de Kassim Ali Islam (avant-centre) et Mouhtare Nourdine (milieu défensif) qui effectuent leur retour eux aussi en provenance des Verts de Salamani. Fomboni FC a aussi étoffé son effectif avec des joueurs issus d’autres formations de D1. Moutuoun Dhoihirdine (Ouragan Club) et Arbabi Saïd (Juno Club) seront désormais mis en concurrence pour garder les cages des Bleus. Ils tenteront surtout de combler le départ d’Ikraam Attoumane.

Dhoihirdine signe en même temps que ses anciens coéquipiers à Bwangoma, Abdoul-karim Toiha (latéral) et Idriss Djanfar (ailier). D’autres renforts en défense sont aussi à noter. Salim Hambali (Olympique de Missiri), Mahamoud Saïd Soffou (Belle Lumière), Salim Idaroussi (FC Ouani) et Chouanyibou Ali Romli (Etoile du Centre) rejoignent le triple champion des Comores. Ainsi que Hadji Bouhoutane (Stade FC) qui vient épauler Taher Ben Ousseine et Jacky Rabenirina dans l’entrejeu. Fomboni a tout même enregistré sept départs dont quatre ont atterri à Chihouzi.

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Championnat