Suivez-nous sur

Mercato

Le point sur le mercato hivernal des joueurs comoriens

Le point sur le mercato hivernal des joueurs comoriens

Le mercato d’hiver est fermé depuis fin janvier dans de nombreux pays européens. Une période de transferts caractérisée aussi par moins de mouvements des joueurs comoriens évoluant en Europe.

Durant l’été dernier, nombreux sont les joueurs comoriens qui ont animé le marché des transferts. Des transferts définitifs, prêts / retours de prêt, prolongements de contrats et des premiers contrats professionnels pour les jeunes. N’ayant pas un nombre pléthorique de joueurs, le mercato d’hiver a été moins mouvementé. Ce qui explique en partie le faible taux de mouvements enregistré courant janvier. L’autre explication repose sur les bonnes premières parties de saison des comoriens en clubs.

Le défenseur Chaker Alhadhur sous les couleurs de la Berrichonne de Châteauroux

Après un début de saison sans la moindre minute avec le Stade Malherbe de Caen, Chaker Alhadhur a déposé ses valises à Châteauroux. Un retour à la Berrichonne pour le latéral comorien où il a déjà pris part à 5 rencontres depuis janvier. Il avait signé 2 réalisations saison dernières chez les Castelroussins. Du coté de Malmö, Fouad Bachirou a prolongé son contrat avec le géant suédois jusqu’en 2022. Il prendra part le 14 et 21 février prochain aux 16è de finale d’Europa League face à Chelsea.

A la recherche d’un temps de jeu et des nouveaux challenges

Longtemps restés sans club, Kassim Abdallah (31 ans) et Djamel Bakar (29 ans) ont profité du mercato d’hiver pour se lancer dans des nouvelles aventures. A l’Athlético Marseille pour Abdallah et en première division Luxembourgeoise pour Bakar. Si le premier évoluera que dans un modeste club de National 2, Bakar doit batailler à Dudelange. Son nouveau club, récemment éliminé en phase de groupe d’Europa League, est un cador en Luxembourg. Même si ce sont des championnats moins relevés, c’est suffisant pour garder la forme avant les prochaines échéances internationales.

Dans l’objectif de se relancer, des jeunes prometteur sont parti à la recherche d’un temps de jeu. C’est l’exemple de Housseine Zakouani avec l’AO Trikala en D2 grecque ou de Saifoudine Sanali avec l’US Pontet en National 3. Retrouver gout au foot, faire leurs preuves et viser encore plus haut tels sont leur nouveaux défis. Et pourquoi pas espérer un retour en équipe nationale ? Une sélection qui donne de plus en plus la chance aux jeunes.

Des clubs pour Ali Ahamada et Rafidine Abdullah ?

Ali Ahamada, gardien de but de l’équipe nationale des Comores, libre de tout contrat depuis janvier 2018

Libre depuis janvier 2018, Ahamada n’a toujours pas trouvé un challenge « qui le convient ». Et ce malgré des sollicitations en Europe et au Moyen-Orient. Pourtant, sa longue période hors des terrains ne joue pas en sa faveur étant un gardien de but. Malgré cette situation, celui qui s’entretient régulièrement à Martigues, a toujours été appelé en équipe nationale.

Malgré des offres en deuxième division espagnol, Rafidine Abdullah est resté libre depuis sa résiliation de contrat à Waasland-Beveren. L’international comorien n’avait disputé que 10 matchs avec le club belge pour un total de 644 minutes. En attendant des nouvelles opportunités, l’ancien pensionnaire de l’OM passé Lorient et Cadiz CF est à ce jour libre de tout contrat.

Étudiant en Mathématiques, fondateur et administrateur de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui m'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, je demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire




Actualités




Plus dans Mercato