Suivez-nous sur
Covid-19

Football Local

Covid-19 : trois issus actuellement à l’étude pour le championnat

A l’arrêt depuis déjà six semaines, les compétitions de football ne vont pas reprendre de sitôt. Avec l’annonce du premier cas de Covid-19 aux Comores le 30 avril dernier, les compétions pourraient mettre du temps à reprendre voire être définitivement arrêtées. Quelques pays en Afrique à l’exemple de l’Angola et du Kenya ont d’ores et déjà annoncé l’arrêt définitif de leurs championnats. Localement, la question concernant l’issu à donner aux championnats et coupes nationales n’est pas encore traitée. En attendant une décision finale, quelques pistes sont actuellement en étude.

Suspendues depuis le 20 mars à cause du Coronavirus, les amateurs du football comorien n’ont encore aucune idée de l’issu qui sera donné aux compétitions locales. Avant confirmation du 1er cas de Covid-19 aux Comores, la présidente du Comité de Normalisation pour la FFC se donnait un peu d’espoir sur une éventuelle reprise. « Je ne peux pas dire d’avance si les championnat vont se terminer. Mais les compétitions vont reprendre dès que les mesures de restrictions liées au Covid-19 seront levées. D’autant plus qu’il nous reste plus beaucoup de journées de championnat à jouer. » déclarait Kanizat Ibrahim dans la plateforme Afrique Football Média. Précisant aussi à l’occasion que toutes les décisions feront l’objet d’une concertation entre le CoNor et les différentes ligues.

Chamou Ali : « L’idéal serait d’annuler le championnat »

Covid-19
Salim Ali en duel avec Sadam Maoulida en finale de la Coupe des Comores 2020, phase régionale à Ngazidja

En début de semaine, nous avons appris que ces concertations sont déjà entamées. La situation actuelle du pays (4 cas confirmés ce mardi) pousse les autorités à prendre rapidement une décision. La recherche d’un issu semble être la priorité des autorités fédérales. Plusieurs pistes sont en étude actuellement entre la fédération et les ligues régionales. Contacté par Comoros Football 269, Chamou Ali, président de la Commission Adhoc de la Ligue de Ndzuani, confirme cette démarche entreprise par le Comité de Normalisation. « Pour l’instant, les concertations s’effectuent jusqu’à ce qu’on aboutit à une décision concertée et réfléchie ». D’après lui, trois issus sont actuellement à l’étude.

  • Attendre la fin de la crise pour reprendre la saison
  • Annuler la saison en cours pour reprendre une nouvelle à la fin de la crise
  • Arrêter le championnat au stade actuel en figeant les classements à la dernière journée pour chaque île.

La dernière option signifie aussi que les Phases Nationales du championnat et des coupes n’auront donc pas lieu. Seuls les titres régionaux seront actés. Ce qui laisse un vide sur les prochains représentants des Comores en compétitions africaines. Pareille avec la deuxième option. La CAF a d’ailleurs adressé un courriel fin avril aux fédérations membres pour connaitre la situation actuelle leurs compétitions vis-à-vis du coronavirus. Une question que devra rapidement être traitée et communiquée à l’instance africaine. « L’idéal serait d’annuler le championnat à condition de trouver des fonds pour soutenir les clubs à la reprise de la nouvelle saison. Prendre en compte les classements de la dernière journée et annuler aussi la période des mutations » conclu Chamou Ali.

Partager sur :

Étudiant en Mathématiques, fondateur et administrateur de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 + 4 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Football Local