Suivez-nous sur
Misbahou Mohamed avec les Comores face aux Seychelles à la Cosafa Cup 2022
Misbahou Mohamed avec les Comores face aux Seychelles à la Cosafa Cup 2022

COSAFA

Cosafa Cup 2023 : Les Comores, des outsiders ambitieux !

À l’aube de la Cosafa Cup 2023, les regards se tournent vers les Cœlacanthes A’ des Comores. Ils s’envolent aujourd’hui pour Durban, en Afrique du Sud, prêts à affronter les défis qui les attendent.

À deux jours de leur entrée en lice à l’édition 2023 de la Cosafa Cup, les Cœlacanthes s’envolent aujourd’hui pour Durban, en Afrique du Sud. Logés dans le Groupe B, les hommes de Mohamed Bouhari entreront en lice jeudi 6 juillet, jour de Fête nationale comorienne, contre les Seychelles.

Un adversaire à la portée des coéquipiers de Mohamed Zamir. Les Verts ont ces derniers temps eu l’ascendance face aux Pirates. Depuis 2009, sur 5 confrontations, les Comoriens affichent 2 matchs nuls et 3 victoires dont la dernière remonte à l’édition 2022 de la Cosafa Cup (2-1). L’effectif comorien s’est renforcé par rapport au dernier exercice et semble être taillé pour réussir son entrée en compétition. La rencontre se tiendra au King Zwelithini Stadium, enceinte devenue familière pour les Cœlacanthes.

Avant de prendre la direction de Durban, le groupe était en regroupement à Mitsamihuli depuis le 23 juin. Un stage ponctué par la cohésion du groupe, les automatismes et le jeu collectif. « Nos entraînements se sont principalement axés sur la tactique », déclare le sélectionneur Mohamed Bouhari. « Nous avons également apporté quelques ajustements, car nous souhaitons vivement utiliser le ballon. Des séquences de conservation et de progression sont également présentes. En nous basant sur notre vécu de l’année dernière, certaines choses devraient être corrigées. Nous perdions fréquemment le ballon, nous faisions preuve de négligence et certains joueurs se marchaient mutuellement dessus. C’est pourquoi nous avons mis l’accent sur cet aspect en particulier. »

Salimo Velonjara, numéro un dans la hiérarchie

Quant aux objectifs, le groupe espère faire bonne impression malgré le caractère assez relevé du groupe avec la présence de la Zambie, champion en titre, et du Malawi, une très bonne équipe de la région. « Pour devenir grand, il faut battre les grands », lâche Ayman Abdou, entraîneur adjoint. « On ne peut pas progresser sans se confronter à ce type d’équipes. Notre équipe jouit d’une grande cohésion et le football se joue à travers des stratégies. ». Si une ossature commence à se dégager, rien ne permet aujourd’hui de dégager un probable onze type tant chaque poste regorge de joueurs de qualité.

Néanmoins, au niveau des gardiens de but, le staff technique a déjà établi sa hiérarchie. Et c’est Salimo Velonjara qui est désigné comme numéro un. Ce dernier, présent récemment au dernier rassemblement des Cœlacanthes A, dispose d’une riche expérience du football international qu’il saura mettre à profit pour le groupe. Après les Seychelles, les Comores défieront la Zambie le 9 juillet, avant de faire face au Malawi le 11 juillet. Les trois vainqueurs de chaque groupe, ainsi que le meilleur deuxième, obtiendront leur ticket pour les demi-finales.

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 + 21 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans COSAFA

En savoir plus sur Comoros Football 269 | Portail du football des Comores

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading