Suivez-nous sur
Djailane Roihimou avec les Comores face aux Seychelles à la Cosafa Cup 2022
Djailane Roihimou avec les Comores face aux Seychelles à la Cosafa Cup 2022

COSAFA

Tirage au sort de la Cosafa Cup 2023

Le tirage au sort de la Cosafa Cup 2023, compétition phare du Conseil des Associations de Football en Afrique Australe (Cosafa), s’est déroulé ce vendredi à Johannesburg.

Réuni à Johannesburg, le Cosafa a procédé au tirage au sort de la 22è édition de sa compétition phare. À l’issue du tirage, les Comores ont hérité du Groupe B en compagnie de la Zambie. La Cosafa Cup 2023 se tiendra à Durban, en Afrique du Sud, du 5 au 16 juillet.

Un groupe assez relevé attend les Cœlacanthes, qui évolueront aux côtés de la championne en titre, du Malawi et des Seychelles. Une adversité de taille pour les coéquipiers de Faouz Faidine qui devront faire preuve de détermination pour sortir du groupe. Sous la houlette de Mohamed Bouhari, le pays se présentera avec l’Equipe A’. Cette compétition vient à point nommé pour servir de préparation aux prochains défis de l’équipe, notamment le CHAN 2024 et les JIOI 2023.

« Dans l’état actuel des choses, l’idéal serait d’utiliser la Cosafa Cup comme une préparation de choix », avait déclaré le sélectionneur. Les Cœlacanthes entreront en lice le jeudi 6 juillet à 17h, au King Zwelithini Stadium, face aux Seychellois. Cette année, l’instance régionale a opté pour un nouveau format, offrant à toutes les équipes l’opportunité de se mesurer dès la phase de groupes. Les trois vainqueurs de chaque groupe, ainsi que le meilleur deuxième, obtiendront leur ticket pour les demi-finales

Les Groupes – Cosafa Cup 2023

  • Groupe A : Afrique du Sud (hôte), Namibie, Eswatini et Botswana
  • Groupe B : Zambie, Malawi, Seychelles et Comores
  • Groupe C : Mozambique, Angola, Maurice et Lesotho.

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 + 16 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans COSAFA