Suivez-nous sur
Les Cœlacanthes des Comores le 17 juin 2023 au Orlando Stadium de Johannesburg
Les Cœlacanthes des Comores au Orlando Stadium de Johannesburg

CAN

Les Comores triomphent du Lesotho, mais la qualification échappe

Dans une rencontre éprouvante, les Comores ont réussi à venir à bout du Lesotho avec un score final de 1-0. Cependant, malgré ce succès arraché sur le fil, les espoirs de qualification pour la CAN 2023 se sont malheureusement envolés pour les Cœlacanthes.

Contraints à la victoire, les Comores ont dû batailler jusqu’au bout pour venir à bout du Lesotho, samedi à Johannesburg, sur le score étriqué d’un but à zéro. Une victoire arrachée sur le fil en toute fin de partie, grâce à la vaillance du capitaine Youssouf Mchangama (90è). Cependant, ce résultat n’a pas suffi à entretenir l’espoir d’une qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations 2023.

« Nous étions venus ici pour gagner, et nous l’avons fait, mais malheureusement, nous sommes éliminés », a déclaré Mchangama, empreint d’une amertume palpable à l’issue du match. Une journée emplie d’émotions fortes. À la mi-temps, les Cœlacanthes ont très certainement appris la nouvelle aussi amère qu’inattendue : la Zambie a écrasé la Côte d’Ivoire, s’octroyant ainsi le précieux sésame qualificatif. Dès lors, le résultat du match entre les Comores et le Lesotho n’avait aucune incidence sur le classement du groupe H. Néanmoins, les insulaires n’ont pas flanché et ont démontré une détermination sans faille.

Ce fut un match d’une intensité considérable au sein de l’Orlando Stadium. Le sélectionneur Younes Zerdouk avait également aligné ses meilleurs éléments, accordant à juste titre une première titularisation logique et méritée à Yannick Pandor dans les cages. Mais avec un bloc bas, les Likuena ont donné du fil à retordre aux Cœlacanthes, malgré la possession de balle écrasante de ces derniers, avoisinant les 70%. Le trio offensif composé de Selemani, Bendjaloud et Mogni n’a pas réussi à faire la différence. Il fallut attendre la seconde période pour observer davantage de vivacité et de folie avec les entrées en jeu de William Vouama et Soyir Sanali. Les Cœlacanthes se montrèrent alors de plus en plus dangereux, parvenant à déjouer à plusieurs reprises la défense lesothane.

Construire un héritage solide pour les jeunes talents

Entré en jeu à la 66è minute, le jeune Soiyir Sanali a honoré samedi sa première sélection avec les Comores
Entré en jeu à la 66è minute, le jeune Soiyir Sanali a honoré samedi sa première sélection avec les Comores

Alors que l’on semblait se diriger vers un score nul et vierge, la situation se débloqua grâce à l’intrépide Youssouf Mchangama. Sur une action collective, Ibroihim Youssouf trouva le milieu auxerrois au second poteau, qui parvint à envoyer le ballon au fond des filets, déjouant les ultimes efforts du gardien Sekhoane Moerane (1-0, 90è). Les Comores arrachèrent ainsi une deuxième victoire dans cette campagne qualificative, mais ils ne purent s’empêcher d’éprouver un certain regret, notamment pour leur défaite lors du match aller à Lusaka contre les Zambiens (2-1). « Il est vrai que le match aller contre la Zambie revêtait une importance particulière, car nous étions dans une dynamique positive. Le groupe était performant et aurait dû remporter cette rencontre », reconnut Zerdouk avec lucidité.

Désormais hors course, les Comores doivent se tourner vers l’avenir. Il est impératif de poursuivre le renouvellement de génération et de réussir cette transition. Une opération déjà en cours, d’après les déclarations du sélectionneur : « Je ne pense pas que l’on ait compris ce que je suis en train de faire. Tout ce que nous avons accompli jusqu’à présent vise à préparer l’avenir et à laisser un héritage. Les jeunes qui intègrent le groupe retrouvent des fondations solides et apprennent auprès de leurs illustres aînés. C’est là l’élément le plus important, et je suis extrêmement fier d’eux. »

L’urgence d’apporter un nouveau souffle à ce groupe est indéniable. Après le match de la 6e journée en septembre prochain, les éliminatoires de la Coupe du Monde 2026 se profileront à l’horizon, constituant une opportunité de lancer un nouveau cycle et de mieux s’armer pour l’édition 2025 de la Coupe d’Afrique des Nations.

Déclaration de Youssouf Mchangama, capitaine des Cœlacanthes :

« Nous savions que cela allait être un match difficile. Il faut savoir que le Lesotho a accroché la Côte d’Ivoire. Nous savions que c’était une équipe difficile à manœuvrer. Il fallait faire preuve de patience, ce que nous avons fait. Il nous a peut-être fallu du temps pour comprendre comment les contourner, car ils avaient un bloc assez compact. Les matchs de qualification pour la CAN ne sont jamais faciles. Malgré la victoire, il y a eu beaucoup de déception dans les vestiaires. Nous sommes un peu tristes, mais c’est ainsi que nous nous construisons, avec des hauts et des bas. Nous ne allons pas abandonner, il nous reste encore un match en septembre contre la Zambie, chez nous, afin d’obtenir 9 points. »

La composition des Comores :

[event_performance 23919]

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 + 11 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans CAN