Suivez-nous sur
Comores, Les Comores terminent par une victoire contre Maurice, Comoros Football 269 | Portail du football des Comores
Célébration de but des Cœlacanthes à l'ouverture du score d'Anlaouia Hadhirami face à Maurice au Prince Saud bin Jalawi Stadium

Amicaux

Les Comores terminent par une victoire contre Maurice

Les Comores ont terminé le Women’s International Friendly Tournament sur une note positive en remportant leur dernier match jeudi contre l’île Maurice.

Partager sur :

Après les défaites contre le Pakistan et l’Arabie Saoudite, les Comores ont réussi à sauver l’honneur lors du Women’s International Friendly Tournament en s’imposant contre l’île Maurice avec un score de 2 buts à 1. Une bonne note pour la route en attendant les prochaines rencontres amicales avant les JIOI 2023.

Les protégées de Choudjay Mahandhi ont débuté le match avec de l’ambition et de la détermination, exerçant un fort pressing sur leurs adversaires dès le début. Dès la 6è minute, Mohamed Ali Moinahedji a manqué de peu pour marquer le premier but. Sa frappe n’a pas suffi en puissance pour déjouer la gardienne mauricienne, Sejal Teeluck. Cependant, les Comoriennes n’ont pas baissé les bras et ont rapidement opté pour une nouvelle approche.

Une héroïne nommée Anlaouia Hadhirami

À la 15è minute, Hairyat Abdourahmane a tenté une puissante frappe de loin, qui a été mal gérée par Teeluck. Cette erreur a incité les Comoriennes à continuer sur cette voie, et c’est finalement Anlaouia Hadhirami qui trouve la faille à la 19è minute sur une frappe puissante à 35 mètres. Lancée sur le flanc droit par Hairyat, sur une touche, elle prend Teeluck par surprise avec un jolie lobe qui termine au fond des filets (1-0). Douze minutes plus tard, cette fois-ci servie par Moinahedji, elle réitère le même procédé et signe le doublé (2-0, 31è).

Tout juste avant la pause, elle a même manqué de peu le triplé. Sa frappe à bout portant a été repoussée par Teeluck (41è). Au retour des vestiaires, les Comoriennes ont maintenu le même rythme et ont multiplié les incursions. Un puissant tir d’Hairyat dans la surface mauricienne a été contré de justesse de la poitrine par Elodie Aliphon, la capitaine du Lady Club M (59è). Malgré cette pression, les Mauriciennes n’ont pas baissé les bras. Sur un corner, Coralie Verloppe a profité d’un cafouillage pour réduire le score (2-1, 63è).

Deuxième victoire de l’histoire des Cœlacanthes féminines

Cependant, cela n’a pas été suffisant pour revenir au score, malgré une fin de match où elles se sont montrées dangereuses. Au coup de sifflet final, ce sont les Comores qui remportent la victoire et qui terminent la compétition sur une note positive. Il s’agit de la deuxième victoire de l’histoire de l’équipe féminine. La première date du 17 décembre 2018, encore contre Maurice à l’occasion de la Coupe UFFOI. Dans l’autre rencontre de la 3ème journée, Saoudiennes et Pakistanaises n’ont pas réussi à se départager (1-1). Cela a permis au pays hôte de remporter ce Tournoi 4-Nations, totalisant 7 points.

Au classement final, le Pakistan occupe la 3ème place avec 4 points, tandis que Maurice et les Comores occupent les dernières places avec 3 points chacune. Avec son doublé, Anlaouia Hadhirami termine quant à elle Meilleure buteuse du tournoi. Il est à noter que ce tournoi amical constituait pour les Cœlacanthes une première étape dans la préparation pour les Jeux des Îles de l’Océan Indien 2023, prévus du 23 août au 3 septembre à Madagascar.

La Composition des Comores :

Comores F

23Taouhida Soulaimana Gardien de but
2Nadia Farid Défenseur
3Nourouzamane Ahmed Défenseur
17Chaharzad Mohamed Boinali Défenseur
6Nourdati Mohamed Boinali Défenseur
4Dalila Damdji Adinane Milieu
21Maltoufa Mchangama Milieu
10Hairyat Abdourahmane Milieu 18'
9Anlaouia Hadhirami Ali Attaquant 19', 31'
24Dalila Mohamed 22 Attaquant
7Mohamed Ali Moinahedji Attaquant 86'
22Nasrine Soihihoudine Abdallah 18 Défenseur
18Nasrati Saïd Ali 22 Attaquant 90+4'

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 + 28 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Amicaux