Suivez-nous sur
Comores, CAN 2021 | Les Comores tombent devant le Maroc, Comoros Football 269 | Portail du football des Comores

CAN

CAN 2021 | Les Comores tombent devant le Maroc

Opposés au Maroc, les Cœlacanthes d’Amir Abdou ont enregistrée une nouvelle défaite dans cette Coupe d’Afrique des Nations 2021. Compliquant leurs chances de qualification pour les huitièmes de finale.

Partager sur :

Sans poser de problèmes à l’adversaire, les Comores se sont inclinées 2-0 vendredi face au Maroc dans le cadre de la deuxième journée de la CAN 2021. Avec zéros point au classement, les Cœlacanthes sont condamnés à signer une victoire face au Ghana pour espérer terminer parmi les quatre meilleurs troisièmes.

Une défaite malgré un « SuperBen » Boina

Dominateurs, les Marocains ne tardent pas à ouvrir le score. Tout juste après le premier quart d’heure, Selim Amallah se joue la défense comorienne avant d’envoyer la balle au fond des filets de Ben Salim Boina (1-0, 16è). Déboussolées et avec une défense assez fragile, les Comores vont subir les assauts du Maroc tout long de la rencontre. Une tête de Nayef Aguerd qui heurte la barre (36è) et des arrêts de grande classe de Boina sur la ligne à la 56è et la 73è ont maintenu les hommes d’Amir Abdou dans la partie.

Le portier comorien est d’ailleurs la seule satisfaction côté Cœlacanthes. Il a été au total auteur de sept arrêts décisifs dont un triplé arrêt magistral à la 78è face à Aguerd, Saïss et Masina. Certainement l’arrêt de la compétition. Ben Boina sauve à nouveau les Comores en repoussant plus tard un penalty de Youssef En-Nesyri (83è). Mais encore une fois, « SuperBen » ne pouvait à lui seul gommer les défaillances tactiques et techniques de son équipe. Zakaria Aboukhlal inscrit le but break en fin de match (2-0, 89è) et qualifie les siens pour les huitièmes de finale.

À l’issue de la deuxième journée, les Comores occupent la dernière place du Groupe C. Accroché par le Gabon, le Ghana pointe à la troisième place avec seulement un point. Cœlacanthes et Black Stars sont ainsi condamnés à une victoire mardi à Garoua pour espérer continuer l’aventure. Les quatre meilleurs troisièmes se qualifient aussi pour les huitièmes de finale. Un match qui s’annonce déjà comme une finale pour les deux équipes.

Déclaration de Ben Salim Boina, homme du match :

« C’est un début pour moi et je suis heureux. Participer à la CAN est l’apothéose des joueurs africains. On espérait créer l’exploit pour y croire encore plus à la qualification. C’est dommage aujourd’hui de perdre ce match. C’est triste car nous avons reçu beaucoup d’amour de notre pays. Nous aurions aimé repartir d’ici avec une victoire. Nous allons continuer à travailler et espérer gagner le dernier match. J’aimerais aller dans le monde professionnel, c’est un rêve que je pourrais voir se réaliser. Bien sûr, j’ai l’intention de jouer au plus haut niveau, mais le temps nous le dira. On mettra ça entre les mains de Dieu et on verra. »

Déclaration du sélectionneur Amir Abdou :

« Nous avons joué contre une équipe expérimentée qui a connu des hauts et des bas. Nous avons essayé d’arrêter les opportunités du Maroc, mais c’est une équipe rapide dans les transitions et qui a une défense très compacte. C’est sûr qu’ils auront leur mot à dire dans cette compétition. Nous pensons déjà au match contre le Ghana. Nous devons trouver des solutions, le dernier match sera comme une finale pour nous. »

La composition des Comores face au Maroc

Comores

1Ben Salim Boina Gardien de but
6Nadjim Abdou Défenseur
12Kassim Mdahoma Défenseur
15Bendjaloud Youssouf 4 Défenseur
19Mohamed Youssouf 25 Défenseur
8Fouad Bachirou 17 Milieu
10Youssouf Mchangama Milieu 18'
13Rafidine Abdullah 18 Milieu
7Faïz Selemani Attaquant 22'
21El Fardou Ben Mohamed Attaquant
22Saïd Bakari 20 Milieu
18Yacine Bourhane 13 Milieu
4Younn Zahary 15 Défenseur
17Ibroihim Youssouf 8 Attaquant
20Ahmed Mogni 22 Attaquant
25Moussa Djoumoi 19 Attaquant

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 + 26 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans CAN