Suivez-nous sur
Youssoufa, Camal Youssoufa au PSG, Nakibou Aboubakari rejoint le FC Sète, Comoros Football 269 | Portail du football des Comores

Mercato

Camal Youssoufa au PSG, Nakibou Aboubakari rejoint le FC Sète

À Schiltigheim depuis l’été dernier, Camal Youssoufa évoluera sous les couleurs du Paris Saint-Germain la saison prochaine. Le défenseur central international comorien rejoint la réserve du club parisien pour apporter son expérience du monde amateur. Libre depuis son départ de Saint-Brieuc, son compatriote Nakibou Aboubakari s’est engagé quant à lui avec le FC Sète.

C’est une autre page qui se tourne et une opportunité à ne pas manquer pour Camal Youssoufa. À 26 ans, le joueur formé à Valencienne, passé par l’AC Amiens et les Herbiers, va rejoindre une institution du football français. Bien qu’avec un contrat amateur, le Comorien a cette fois-ci l’occasion d’étaler ses qualités au sein du Paris Saint-Germain. Défenseur polyvalent capable de jouer dans l’axe tout comme sur le côté gauche, Youssoufa apportera son expérience et son professionnalisme à la réserve du PSG en National 3. Un renfort de taille qui va beaucoup apporter aux jeunes Titis parisiens. Et pourquoi pas espérer encore plus avec une intégration en équipe première ?

Aboubakari s’engage avec le FC Sète

Libre de tout contrat depuis son départ du Stade Briochin, Nakibou Aboubakari a trouvé un nouveau projet pour la nouvelle saison. Le milieu international comorien vient de s’engager avec le FC Sète 34. Un pensionnaire du National dont par coïncidence est le dernier club contre lequel il a disputé son dernier match avec les Griffons de Saint-Brieuc. Buteur à l’occasion pour ce dernier match de la saison. Avant de poser ses valises dans l’Hérault, il fut un temps courtisé par Laval et Le Mans d’après Le Télégramme.

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Mercato