Suivez-nous sur
Arbitres

Football Local

Des arbitres fantômes sanctionnés – Disciplines & Homologation

Après avoir siégé mardi 24 juillet pour l’homologation des différentes rencontres du championnat des Comores, la Commission d’Homologation et des Disciplines (CHD) a infligé des sanctions à certains arbitres.

Si l’on retrouve des violences dans les stades ciblant parfois des arbitres c’est en partie liées au manque de Fair play de certains joueurs et supporters mais aussi par un manque de sérieux et de professionnalisme de certains d’entre eux.

La corruption est un fléau qui ronge encore le football comorien dont il en faudra plus de courage pour s’en débarrasser. Mais ce mal qui n’affecte pas seulement les Comores est minime devant l’avancé de l’ignorance et d’un manque de sérieux de certains acteurs du football national. Censé réguler et véhiculer une belle image de professionnalisme dans les différentes rencontres, l’arbitrage posent encore un gros problème.

Arbitres

Des arbitres qui font la pluie et le beau temps dans le championnat comorien sanctionnés

On l’avait révélé il y a quelques mois que dans plusieurs rapports de la CHD, certains rapports de match d’arbitres n’étaient pas faits ou ne sont jamais parvenu dans les différentes instances des ligues. Certains font aussi la pluie et le beau temps dans les stades. Une pratique impliquant parfois même des arbitres au statut d’internationaux.

Le dernier rapport de la Commission d’Homologation et des Disciplines (source : 18-13/CHD/LDNG/) rapporte que plusieurs arbitres, dont quelques récidivistes comme El Mamoune Mohamed et Radjab, n’ont pas rendu leur rapport de match. Ces derniers surtouts sont suspendus par la CHD pour le reste de la saison et d’autres comme Tilak, sont rappelé à l’ordre par la commission.

Une affaire de chaussettes…

Les rapports des officiels du match qui devait opposait l’US Mbéni à Aventure Club du 15 juillet en terrain neutre (Moroni) font effet d’une décision arbitrale de reporter ultérieurement la rencontre à cause… des chaussettes des joueurs.

On retrouve que l’arbitre a décidé de ne pas faire jouer le match parce que les couleurs des chaussettes des deux équipes prêtent à confusion (source : 18-12/CHD/LDNG/). Ceci après injustement ordonné à au club visiteur (Aventure Club) de changer de chaussette, lequel a refusé de le faire suivant l’article 14  » Couleur des équipes « . Cet article stipule qu’« au cas où le match se déroule en terrain neutre, le club inscrit en premier sur la feuille de match devra changer de maillot ».

Partager sur :

Étudiant en Mathématiques, fondateur et administrateur de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 + 24 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Football Local