Suivez-nous sur

Comorians abroad

Retour de Hamidou Msaidie au Real Madrid avec Zidane

Démissionnaire en mai 2018 après deux années prolifiques au Real Madrid, Zinédine Zidane a effectué à la surprise générale son retour lundi sur le banc des merengues. Le français sera de nouveau assisté par ses fidèles compagnons dont le comorien Hamidou Msaidie.

A peine son retour annoncé, Zinédine Zidane a déjà repris du service dans les installations du Ciudad Real Madrid à Valdebebas. Mais le technicien français n’est pas revenu tout seul. A ses côtés, ses hommes de confiances durant son premier règne l’accompagne aussi. Ainsi ses deux adjoints David Bettoni et le comorien Hamidou Msaidie ont aussi paraphé un contrat qui court jusqu’en 2022.

Zinédine Zidane effectue son retour au Real Madrid avec ses hommes de confiances, David Bettoni et le comorien Hamidou Msaidie. © Real Madrid

Un des fidèles amis de Zidane, Hamidou Msaidie est aux côtés du champion du monde 98 depuis 2014. A l’époque, Zizou venait d’être nommé à la tête de la Castilla, réserve du Real Madrid. Un lien et un rapprochement tissé par l’intermédiaire de Bettoni, ami de Zidane et qui était séduit par le travail du franco-comorien. Kinésithérapeute de formation spécialisé en fasciathérapie, Msaidie s’occupe de la réathlétisation des joueurs blessés. Un homme clé dans le staff qui a joué un grand rôle sur l’épopée de Zidane en tant qu’entraîneur.

Présenté comme adjoint par le Real Mardid, il est troisième dans la hiérarchie après David Bettoni. Il fait le lien entre les secteurs sportif et médical. Mais cultivant sa discrétion, Msaidie fait partie de ces hommes de l’ombre qui font du bien aux joueurs madrilènes. A son actif, il a le privilège d’avoir le même palmarès que son mentor. Trois Ligue des Champions consécutives, deux Coupes du monde des clubs, une Liga, Supercoupe d’Espagne et une Supercoupe d’Europe.

Étudiant en Mathématiques, fondateur et administrateur de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui m'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, je demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Actualités

Plus dans Comorians abroad