Suivez-nous sur
Zilimadjou, Fadhula Corin et Hachim Elhadad, les jokers de Zilimadjou, Comoros Football 269 | Portail du football comorien

Championnat

Fadhula Corin et Hachim Elhadad, les jokers de Zilimadjou

Bouclé depuis samedi, le mercato de fin de Kusi fut l’occasion pour les clubs de première division d’étoffer leurs effectif avant le début de la saison.

Champion des Comores en titre, l’US Zilimadjou a été fortement affecté par le départ de plusieurs joueurs cadres. Au total, ce sont 18 joueurs qui ont quitté les Verts de Zilimadjou.

Des cadres comme Abdallah Allaoui, Heritiana Randriamanatena ou Zamir Mohamed aux jeunes Laydane Farouk ou Mohamed Youssouf. C’est un effectif totalement remanié qui va aborder la nouvelle saison. Mais le board moronien n’a ménagé aucun effort pour palier les départs. Le directeur sportif du club Saïd Bacar Soundi a enregistré 18 nouvelles recrues.

Deux gardiens de buts, cinq défenseurs, quatre milieux de terrain et six avant-centres y débarquent. Soilihi Saïd Mdoihoma (FC Hantsindzi) et Djawad Youssouf (Ngaya Club) sont les nouveaux portiers de Bonbon Ndjema. Les deux gardiens de but de la saison écoulée ont posé leurs valises à Volcan Club et au Djabal FC. Une défense qui se renforce aussi avec les signatures entre autres d’Abdoul Anziz Omar (Djabal FC) et de Moughni Ali Yahaya (Ngaya Club).

Dominant le football comorien ses deux dernières années avec deux titres de champion des Comores et un en coupe, l’US Zilimadjou peut encore prétendre à des lendemains meilleurs. Malgré les départs des cadres, le staff de Soumeth Ahmed Ali peut compter sur des recrues de prestige. À l’instar du milieu de terrain Hachim Elhadad, incontournable à Elan Club, qui vient renforcer l’entrejeu des Verts. Un compartiment dont il va être épaulé par l’étincelant Fadhula Corin Batomanga, qui arrive en provenance de Ngazi Sport.

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Championnat