Suivez-nous sur
Bendjaloud Youssouf, Premier but de Bendjaloud Youssouf avec Châteauroux, Comoros Football 269 | Portail du football des Comores

Comorians abroad

Premier but de Bendjaloud Youssouf avec Châteauroux

De retour dans le onze de départ, Bendjaloud Youssouf a inscrit son premier but sous les couleurs berrichonnes.

Pour sa première sur le banc castelroussin, le coach Mathieu Chabert a opéré plusieurs changements dans le onze de départ dont le retour de Bendjaloud Youssouf. L’international comorien comptait peu de temps de jeu sous la direction Marco Simone, limogé il y a deux semaines.

L’arrière droit comorien s’est fait remarqué hier lors du déplacement à Boulogne-sur-Mer. Un match qui a eu un fait de jeu assez rare. L’arbitre central, Ludovic Genest, se blesse suite à d’une occasion castelroussine dans la défense de l’US Boulogne (31è). Occasionnant un arrêt de jeu de 15 minutes en l’absence d’un 4ème arbitre parmi les officiels.

À peine une solution trouvée avec un arbitre licencié présent dans les tribunes, le jeu a repris à la 45è. Les locaux en profitent pour ouvrir le score par l’entremise de Benjamin Gomel (1-0, 45è+7). Châteauroux réagit tout juste avant la pause avec Bendjaloud Youssouf. Sur le côté gauche, Ntolla Thio renvoie le ballon dans la surface nordiste. La claquette du portier adverse fait rebondir le cuir devant Youssouf qui remet les pendules à l’heure (1-1, 45è+14).

« On va dire que le changement de coach m’a profité, mais à aucun moment je n’avais lâché depuis mon retour de sélection, j’ai toujours travaillé. Je suis resté, comme tout le groupe, focus sur notre objectif commun. J’ai mis le personnel de côté. Avec du travail, on est forcément toujours récompensé, il faut être patient mais ça vient toujours. Il faut tous que l’on se tienne prêt, en permanence. » – Bendjaloud Youssouf.

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Comorians abroad