Suivez-nous sur

Futsal

L’association Foot’O Comores racontée par ses partenaires

« Notre priorité est d’accompagner les jeunes dans leur scolarité afin de les protéger de la délinquance. C’est là que Foot’O Comores nous aide le plus, en s’engageant pour la scolarité des jeunes. »

L’association Foot’O Comores a organisé, dimanche dernier à Dugny (France), son premier événement de collecte de fonds destiné à soutenir le football des jeunes aux Comores. Nous avons eu l’honneur d’être présents au Complexe Sportif Alain Mimoun, où nous avons recueilli les impressions de certains acteurs du football comorien.

Autour d’un tournoi de Futsal organisé en partenariat avec la play-station, dans une ambiance des plus conviviales, près de 200 personnes ont répondu à l’appel de Foot’O Comores, association française ayant pour but d’apporter une aide matérielle aux centres de formation comoriens ainsi qu’un suivi scolaire de qualité. En effet, depuis 2017, l’association s’attèle à promouvoir la discipline footballistique au sein des clubs et écoles partenaires, tout en offrant un accompagnement scolaire personnalisé à de jeunes talents sportifs.

Des partenariats solides pour soutenir le football comorien

Cette démarche est rendue possible grâce à des partenariats forts établis avec ces derniers. L’événement en question avait pour objectif de collecter des fonds ainsi que du matériel afin de soutenir davantage ces partenaires. Des personnalités et acteurs du football comorien ont assisté à l’événement. Parmi eux, Ayoub Moussa, un entraîneur bien connu dans le football local, ayant dirigé des clubs de première division tels que Elan Club, US Zilimadjou, Coin Nord et Volcan Club. Il est responsable du centre de formation de Bambani et a établi un partenariat avec Foot’O Comores.

« Le centre a été créé en 2010 dans le but d’accompagner les jeunes de 8 à 15 ans dans leur pratique du football et dans leur scolarité. Notre objectif est de former des joueurs pour les intégrer par la suite aux meilleures équipes du championnat comorien. J’ai pris contact avec l’association par l’intermédiaire d’un ami. Nous partageons les mêmes objectifs et avons plusieurs points communs. Nous sommes ici aujourd’hui pour soutenir l’événement et promouvoir les actions de notre partenaire. »

Des matériaux sportifs essentiels pour les jeunes footballeurs

Un autre acteur du football comorien, en la personne de Youssouf Mravili, responsable du centre de formation de l’US Zilimadjou, a également assisté à ce premier événement. « Nabil Ahmad est un vieil ami et lorsqu’il est arrivé aux Comores en 2017, il nous a présenté les projets de son association. Nous avons établi un contact qui s’est soldé par un partenariat entre les deux parties. Notre priorité est d’accompagner les jeunes dans leur scolarité afin de les protéger de la délinquance. C’est là que Foot’O Comores nous aide le plus, en s’engageant pour la scolarité des jeunes, l’un des premiers objectifs de l’association »

L’événement qui a connu un grand succès permet à l’association d’honorer ses engagements envers ses partenaires, notamment en matériel. L’utilisation et la conservation de ces derniers sont désormais prioritaires pour les bénéficiaires. « Étant donné l’état des terrains dans le pays et les conditions de travail difficiles, il est primordial de maintenir les matériaux en bon état afin que tous les enfants puissent les utiliser autant que possible, que ce soit les ballons ou les crampons, qui sont les objets les plus usés », explique l’entraîneur Ayoub Moussa.

Le football comme levier pour l’éducation

« Nous espérons que notre partenariat avec Foot’O Comores sera durable. L’association mise beaucoup sur l’éducation des jeunes, ce que je trouve très positif. Nous gagnons également la confiance des parents, qui sont rassurés de voir leurs enfants suivre un cursus scolaire en plus de pratiquer le football. D’autres ne se concentreraient que sur l’aspect sportif », précise-t-il.

Quant à Youssouf Mravili, il insiste sur les difficultés auxquelles sont confrontés les clubs comoriens et sur l’objectif de sa présence à Dugny: « En tant que manager d’une équipe, nous sommes souvent confrontés à des difficultés financières, mais aussi structurelles et d’équipement. Nous sommes là pour honorer l’association, montrer notre volonté de progresser et respecter la convention. L’association nous offre de bonnes conditions de travail et encourage les jeunes à progresser. Nous sommes ouverts à toutes les aides, pourvu qu’elles apportent une plus-value au football local.

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 + 19 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Futsal

En savoir plus sur Comoros Football 269 | Portail du football des Comores

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading