Suivez-nous sur

Football Local

Ali Chahidi : « Si Ngazi devait être sanctionné c’est la FFC qui s’écroule »

Sanctionné par la Commission Nationale de l’Ethique, Ngazi Sport a tenu à clarifier certains points à l’occasion d’une conférence de presse. Privé de cinq de ses joueurs et risquant une rétrogradation la saison prochaine, le club est au centre de l’actualité footballistique du pays.

Au siège leur sponsor Inter île Air à Moroni, le coach Djaffar Salim Allaoui n’est pas passé par quatre chemins pour dénoncer l’acharnement que subit son équipe. Faisant le tour de toutes les instances juridiques de la FFC, Djaffar estime que son équipe est victime de son succès. « Il s’agit d’une machination et une mauvaise fois de certains acteurs du football régional ».

Aucun appel n’est possible après une décision de la CNR

Ali Chahidi, ancien directeur de cabinet de l’ex-président de la FFC Salim Tourqui, apporte son soutien à Ngazi. Il a surtout insisté sur l’incohérence juridique des procédures engagées. « Le rôle de la Commission Nationale de l’Ethique est de statuer sur des affaires d’intégrité, corruption et des questions d’ordre morales. L’aspect technique du football proprement dit n’est pas de leurs compétences ».

Ali Chahidi, ancien directeur de cabinet du président de la FFC Salim Tourqui

Se basant sur le règlement intérieur de la fédération, il a aussi tenu à rappeler que le recours exceptionnel à la Commission d’Ethique n’est pas valide. « Il n’est pas possible de saisir en appel ladite instance après une décision de la Commission Nationale des Recours. Comme le prescrit le règlement, la CNR agit en deuxième et dernier ressort ». Pour ce qui est de la qualification des cinq joueurs binationaux visés, Ali Chahidi s’étonne du double jeu des institutions. « Devrions-nous nous faire passer pour la police et enquêter à chaque match sur l’originalité des identités des joueurs ? Cet acharnement sur Ngazi se fait-il aussi avec les autres équipes ? ».

Il va encore plus loin en évoquant les conséquences que peut engendrer cette affaire. « Si Ngazi devait être sanctionné alors ils ne seront pas les seuls. C’est la fédération qui va s’écrouler. Toutes les pièces d’identités et passeports “suspectés” ont été approuvé par la FFC. Un d’entre eux, Kanoty Keba Tombo, a déjà disputé des matchs officiels avec l’équipe nationale. Le reste avec la sélection régionale de Ndzuani. Il s’agit là d’une affaire sans fondement footballistique et habillé d’hypocrisie ».

Comoros Football 269 est un site d'actualité du football comorien. Un portail qui englobe toutes les informations du football des Comores de la terre mère à l'international.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Actualités

Plus dans Football Local