Suivez-nous sur
Younes Zerdouk, sélectionneur des Comores
Younes Zerdouk, sélectionneur des Cœlacanthes, le 22 mars 2023 au Stade de la Paix de Bouaké

CAN

Younes Zerdouk : « Demain, nous allons jouer pour gagner »

Le sélectionneur national, Younes Zerdouk, est déterminé à redonner confiance à son équipe avant la manche retour contre la Côte d’Ivoire. Après une lourde défaite 3-1 au match aller, il est convaincu que son groupe peut mieux faire et s’imposer à domicile devant leur public.

À la veille de la manche retour contre la Côte d’Ivoire, le sélectionneur national Younes Zerdouk a livré ses ambitions et l’état d’esprit du groupe. Condamné à l’exploit, les Cœlacanthes comptent bien jouer leurs cartes à fond pour rester en course. Et pour mener cette mission à bien, Zerdouk entend utiliser toutes les armes dont il dispose.

Dans une ambiance tendue, marquée par la défaite 3-1 des Comores au match aller face aux Eléphants, il a tenu à mettre les choses au clair : les Cœlacanthes joueront leur va-tout pour rester en course dans la compétition. Le sélectionneur national a affiché une confiance inébranlable en son équipe lors de la conférence de presse ce jour. Cependant, le sélectionneur est également conscient des défis à relever.

Après tout, les Comoriens se retrouvent dans une position délicate, avec la Zambie qui a pris les devants en empochant six points lors de sa double confrontation contre le Lesotho. Mais pour Zerdouk, ce match retour sera différent, les conditions ne sont plus les mêmes. « Depuis notre retour au pays, tout se passe très bien », a-t-il souligné. « Nous avons retrouvé nos repères et de bonnes conditions pour qu’on puisse être performants. »

Fidèle à sa vision : Younes Zerdouk insiste sur la performance des joueurs

Pour lui, l’objectif est clair : s’imposer devant leur public et montrer qu’ils peuvent mieux faire. « Mentalement, les conditions sont totalement différentes de Bouaké », a-t-il déclaré. « Notre objectif est d’améliorer notre plan de jeu. Nous jouerons avec notre identité. Demain, nous allons jouer pour gagner ». Enfin, malgré les critiques sur ses choix lors du match aller, Younes Zerdouk est resté fidèle à sa vision. Pour lui, la performance des joueurs est la seule chose qui compte, peu importe leur âge ou leur expérience.

« Nous sommes en train de construire quelque chose pour le futur avec les jeunes », a-t-il expliqué. « Pour moi, il n’y a pas de distinction entre les jeunes joueurs ou les anciens. Il n’y a pas de statuts. En football, ce sont les meilleurs qui jouent ». Insistant sur la nécessité de mettre en place des bases solides et une culture du mérite. « Je ne me priverai jamais d’un joueur performant. J’essaie de mettre la meilleure équipe possible sur le terrain par rapport aux circonstances et aux données que j’ai à ma disposition », a-t-il souligné.

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 + 9 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans CAN