Suivez-nous sur
Yannick Pandor, Yannick Pandor prolonge son contrat avec le RC Lens, Comoros Football 269 | Portail du football des Comores

Espace Jeunes

Yannick Pandor prolonge son contrat avec le RC Lens

Le RC Lens a annoncé la prolongation de contrat de son gardien Yannick Pandor, qui est désormais lié aux Sang et Or jusqu’en 2026.

Partager sur :

Le Racing Club de Lens a annoncé la prolongation du contrat de son gardien Yannick Pandor. Après avoir signé son premier contrat professionnel en juin dernier, le Comorien prolonge son engagement avec les « Artésiens » jusqu’en 2026.

Arrivé en Artois en 2018, Yannick Pandor a réussi à franchir les étapes de sa progression grâce à son implication et son travail acharné. Il est devenu progressivement l’un des incontournables de l’équipe réserve. Depuis son arrivée, il a cumulé une trentaine d’apparitions en National 2 et six en National 3 cette saison. En parallèle, il a également été intégré régulièrement au groupe professionnel de Franck Haise, où il a été convoqué 7 fois en Ligue 1.

Prometteur et habile sur sa ligne, le portier longiligne (1m92) de 21 ans est aussi international. Il a connu sa première sélection avec les A des Comores en mars 2022 contre l’Éthiopie, et a participé brillamment au Tournoi Maurice Revello avec les Cœlacanthes U21 en mai de la même année. Originaire du sud de la France, il est passé par l’Olympique de Marseille et le SC Air Bel.

Le directeur général de Lens, Arnaud Pouille, a déclaré que « la prolongation de Yannick est une nouvelle étape dans sa progression au Racing. Il a su les franchiseur et même les chercher à force de travail et d’implication. Sa signature est validée par tout un staff, les entraîneurs de gardiens qu’il a eus et dont il faut saluer l’engagement ». Il a également souligné le travail et l’implication du jeune gardien, ainsi que son potentiel et sa capacité à poursuivre son développement dans les années à venir.

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 + 4 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Espace Jeunes