Suivez-nous sur
Comores, Sans jouer, les Comores gagnent une place au Classement FIFA, Comoros Football 269 | Portail du football des Comores

Cœlacanthes

Sans jouer, les Comores gagnent une place au Classement FIFA

Absentes durant la trêve internationale d’octobre, les Comores progressent néanmoins dans le nouveau Classement FIFA.

Inactifs ce mois, les Cœlacanthes des Comores montent d’un cran dans le nouveau Classement FIFA. Les hommes d’Amir Abdou gagnent une place et se hissent à la 132ème place mondiale. Trente-septième nation en Afrique.

Sur la forme, l’équipe progresse au classement. Mais sur le fond, les Comores gardent les mêmes points que précédemment (1112 points). Ceci est dû à l’absence de matchs ce mois avec un deuxième stage annulé mais surtout d’une perte de places du Rwanda (-5 places). Permettant aux équipes classées derrière celui-ci en septembre de gagner une place chacune, à l’exception du Turkménistan.

Sur l’échiquier mondial, la France vainqueure de la Ligue des Nations de l’UEFA intègre le podium (3è, +1). En Afrique, c’est toujours le statu quo au sommet. Le Sénégal (20è) garde sa première place sur le continent. Les Lions sont suivis par la Tunisie (27è) et le Maroc (29è) qui déclasse l’Algérie (30è) avec un bond de 4 places. Le prochain Classement sera publié le 25 novembre 2021.

Résumé du classement du 21 octobre 2021

  • Leader : Belgique (inchangé)
  • Plus grand nombre de matches disputés : Inde, Nepal (5)
  • Plus grande progression en termes de points : Indonésie (plus 28,56 points)
  • Nombre total de matches disputés : 160
  • Plus grande progression en termes de places : Indonésie, Nouvelle-Zélande (plus 10 places)
  • Équipes inactives non classées : Îles Cook.
  • Plus grand recul en termes de points : Chinese Taipei (moins 28,56 points)
  • Plus grand recul en termes de places : Irlande du Nord (moins 11 places)

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Cœlacanthes