Suivez-nous sur
Rafiki Saïd rejoint l'Estac Troyes

Espace Jeunes

Rafiki Saïd s’engage avec Troyes (L2)

L’attaquant comorien, après une saison remarquable sous les couleurs du Nîmes Olympique, s’apprête à s’élever vers de nouveaux horizons.

Après une saison pleine du côté de Nîmes, Rafiki Saïd évoluera sous d’autres cieux. L’attaquant comorien a rejoint samedi l’ESTAC (Troyes), pensionnaire de la Ligue 2 française. Il a paraphé un contrat de 4 saisons et est désormais lié au club jusqu’en juin 2027.

Formé au Stade Brestois, il a fait ses classes jusqu’à signer son premier contrat professionnel avec son club formateur. Le natif de Samba Mbodoni a même pris part à 14 matchs de Ligue 1 au cours de la saison 2021-2022. Il est également passé sous forme de prêt par le Stade Briochin en National avant de s’engager avec le Nîmes Olympique, la meilleure saison jusqu’ici de sa jeune carrière. Rafiki Saïd a effectué une saison pleine en Ligue 2, avec 33 rencontres jouées, marquant 10 buts et délivrant 3 passes décisives.

Dribbleur percutant, Saïd dispose d’une maîtrise remarquable des deux pieds, ce qui lui permet d’effectuer des fulgurances techniques. Joueur d’instinct doté d’une forte capacité d’élimination, cet attaquant excentré peut évoluer à tous les postes offensifs.

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 + 16 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Espace Jeunes

En savoir plus sur Comoros Football 269 | Portail du football des Comores

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading