Suivez-nous sur
Arbitrage des Comores en championnat de D1 à Ngazidja

Football Local

Le Ministère des Sports suspend les compétitions à Ngazidja

Le Ministère des Sports a pris une décision radicale en suspendant les compétitions de football à Ngazidja, suite à la dernière agression d’arbitres lors d’un match de troisième division.

Le football comorien est à nouveau confronté à un triste épisode de violence qui a conduit le Ministère des Sports à prendre une mesure radicale. Dans une note publiée ce samedi et signée par la Secrétaire Générale Zahariat Saïd Ahmed, le Ministère des Sports vient de suspendre les compétitions de football à Ngazidja.

Cette décision fait suite à une violente agression de deux arbitres vendredi à Nyumamilima Mbwankuu. Les images qui ont circulé sur les réseaux sociaux ont choqué plus d’un. Des actes de barbarie et de la violence inouïe qui ont conduit les deux officiels à l’hôpital avec des fractures crâniennes, des doigts molestés et des douleurs intenses suite à plusieurs coups dans le corps.

La scène s’est déroulée lors d’une rencontre de troisième division entre Amitié Club de Nyumamilima et Mlekezo Club de Mwadja ya Hamahame. À égalité 1-1, tout a basculé au moment où Mlekezo encaisse un deuxième but dans le temps additionnel. De prime abord, force est de constater que la formation de Mwadja n’en est pas digne du nom si inspirant qu’elle porte. Joueurs et supporters se sont alors violemment attaqués à l’arbitre central et à un des deux assistants jusqu’à ce qu’ils perdent connaissance.

Comment mettre fin à la violence dans les stades de football à Ngazidja ?

« Le Ministère suspend tous les matchs de toutes les différentes catégories (D1; D2; D3) qui entrent dans le cadre du championnat régional de football de Ngazidja, jusqu’à nouvel ordre », peut-on lire. En pratique, cela suspend seulement les rencontres de deuxième division initialement prévues dimanche, puisque tous les acteurs du football observeront dès lundi une trêve d’un mois en raison du ramadan.

Cette mesure est loin d’être une première. Malgré des séminaires et campagnes de sensibilisations contre les violences dans les stades, ce phénomène ne cesse de prendre de l’ampleur dans le football comorien et particulièrement sur l’île de Ngazidja. La saison dernière, toutes les compétitions avaient été suspendues momentanément pour les mêmes raisons. Un jeune supporter de 17 ans y a même perdu la vie. Espérons que cette fois-ci la suspension sera suivie de mesures concrètes pour éviter que de telles atrocités se reproduisent à l’avenir. Stop à la violence !

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 + 19 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Football Local