Suivez-nous sur
Myziane Maolida, Myziane Maolida (Hertha) : « Je me sens bien et heureux d’être ici »

Comorians abroad

Myziane Maolida (Hertha) : « Je me sens bien et heureux d’être ici »

Transféré au Hertha à une journée de la fin du mercato estival, Myziane Maolida commence à s’adapter à la vie berlinoise. L’ancien attaquant de l’OGC Nice compte apporter ses qualités et aider son nouveau club à réaliser une bonne saison. Une semaine après son arrivée, il se sent déjà heureux d’être à Berlin.

Après des saisons mouvementées et compliquées par des blessures, Myziane Maolida espère tourner la page. L’ancienne pépite lyonnaise ambitionne de se relancer en Allemagne. Au Hertha Berlin, le franco-comorien de 22 ans veut étaler tout son potentiel. Et il sait très bien ce que les berlinois attendent de lui. « Je dois apporter mes qualités dans l’action offensive. C’est ce sur quoi le coach compte. Faire des passes décisives, marquer des buts. C’est mon travail », tient d’emblé à rassurer l’enfant de Boulogne-Billancourt.

Aucune pression pour Myziane Maolida

Un nouveau championnat et un nouveau défi à relever. Une nouvelle ville et une nouvelle langue à apprendre. Une semaine après sa signature, Myziane Maolida se dit prêt et à l’aise. « Je me sens bien et j’ai été très bien reçu par toute l’équipe. Je suis heureux d’être ici. J’ai déjà pu visiter la ville, avoir fait quelques balades sur le Ku’damm et essayé quelques restaurants. Ma première impression est géniale : Berlin est une très belle ville ». Mais la situation sportive du club va demander beaucoup plus d’efforts. Actuelle lanterne rouge de la Bundesliga, Hertha doit rapidement rattraper son retard après trois défaites en ce début du championnat.

« Nous avons de bons joueurs dans nos rangs, reste confiant le nouveau numéro 11 de la Vielle Dame berlinoise. Avec cette équipe de qualité, nous pouvons créer de belles choses ensemble. Je ne ressens aucune pression. Si nous nous concentrons sur notre travail, faisons notre travail sur le terrain jour après jour, alors les améliorations de notre jeu et du classement viendront. J’en suis convaincu ». À commencer par le prochain match face au VfL Bochum. Et il faut dire que Maolida a hâte de retrouver le terrain. « J’aime dribbler, m’associer avec mes coéquipiers et apporter ensemble des mouvements créatifs sur le terrain. Je suis définitivement prêt et j’espère qu’à Bochum je pourrai contribuer directement à faire en sorte que nous y jouions un match réussi ».

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Comorians abroad