Suivez-nous sur
Ahamada Mohamed Thani

Football Local

La CNR alourdit la sanction d’Ahamada Mohamed Thani

La sanction infligée en mars dernier par la Commission Nationale d’Éthique (CNE) à Ahamada Mohamed Thani a été doublée par la Commission Nationale de Recours (CNR).

Conseiller privé du Président de la FFC depuis avril 2021, Ahamada Mohamed Thani dit « Momo » avait été reconnu coupable par la CNE de harcèlement, pression et menaces envers un arbitre. Une affaire sous fond de tentative de corruption.

Aussi responsable de Lac Salé FC, club rétrogradé en février en D3 après agression d’un arbitre assistant, « Momo » se rend deux jours après la décision au domicile de l’arbitre avec une forte délégation. L’objectif était de « persuader l’arbitre assistant d’aller modifier son rapport » de match. Ceci dans l’optique de faire annuler la sanction infligée à son équipe. Et en contrepartie, promettant « de le couvrir et surtout de le récompenser de sa précieuse aide ».

La CNR reconnait une tentative de corruption

Chose que Safaoui Bahassane, l’officiel en question, a refusé en affirmant que sa conscience ne le permet pas. S’en est suivi alors des menaces et harcèlement de la part de Mohamed Thani, relate la Commission d’Éthique. Le responsable avait bénéficié auprès de cette dernière de « circonstances atténuantes » puisqu’elle n’avait pas retenu la tentative de corruption. Il s’en est sorti avec seulement une suspension de 6 mois pour toute activité footballistique et 10 000 Kmf d’amende.

« Momo » porte alors l’affaire à la Commission Nationale de Recours (CNR). Les diverses auditions ont révélé d’abord que Mohamed Thani reconnait bel et bien les faits. Le rapport précise aussi que ce dernier n’a pas manqué de mettre en avant son statut de Conseiller du Président de la FFC. Et d’évoquer ses « multiples relations » dans l’appareil judiciaire du pays pour nuire sa carrière s’il ne coopère pas.

Des éléments qui ont poussé la CNR à revoir la précédente sanction en infirmant la décision de la CNE. La CNR le reconnait cette fois-ci coupable de tentative de corruption, abus de position, menace et pression envers un arbitre. Ahamada Mohamed Thani écope en définitif d’un an d’interdiction de toutes activités footballistiques, une inéligibilité de 5 ans et 20 000 Kmf d’amende.

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 + 7 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Football Local

En savoir plus sur Comoros Football 269 | Portail du football des Comores

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading