Suivez-nous sur
Cœlacanthes Dames, Amical : les Cœlacanthes Dames s’inclinent face au Nzalang Nacional

Amicaux

Amical : les Cœlacanthes Dames s’inclinent face au Nzalang Nacional

En déplacement à Malabo pour un match amical face à la Guinée Equatoriale, les Cœlacanthes Dames se sont lourdement inclinées hier sur le score de quatre buts à zéro.

En manque de compétition depuis l’année dernière, l’équipe nationale féminine des Comores est en pleine reconstruction. Le staff technique se lance dans un projet de reconstruction avec l’intégration de joueuses expatriées et veut profiter des dates FIFA du football féminin pour organiser des matchs amicaux. Ce qui fut le cas hier 26 novembre à l’Estadio de Malabo où l’équipe comorienne dirigée par le sélectionneur Soudjay Mahandhi faisait face à son homologue Equato-guinéenne.

Le technicien Comorien a dû composer son onze de départ sans sa gardienne principale Roukia Salim et de Linda Hassani tous deux forfaits pour blessure à l’entrainement.

Cœlacanthes Dames, Amical : les Cœlacanthes Dames s’inclinent face au Nzalang Nacional

Les Cœlacanthes Dames, équipe nationale féminine des Comores le 26 novembre à Malabo

A l’entame du match le Nzalang Nacional de Guinée Equatoriale a pris le dessus dans le jeu en ouvrant le score dès la 3è minute du jeu par Anais Bokoka après une mauvaise de la gardienne comorienne Anissa Ibrahim (1-0). La formation locale a doublé la mise à la 15è minute par Elena Obono (2-0) avant d’alourdir le score à la 17è minute avec une réalisation de Jade Boho Sayo (3-0). Les Comoriennes n’ont eu qu’à se replier en bloc défensif en faisant face à aux multiples assauts du Nzalang Nacional.

En seconde période, les Cœlacanthes n’ont pas pu renverser la tendance mais ont essayé de construire quelques contres et un jeu différemment de la première période. Bien que bien regroupées défensivement, les Comoriennes n’ont pas pu empêcher à Jade Boho Sayo d’inscrire la quatrième réalisation de la Guinée Equatoriale à la 70è minute (4-0), s’offrant ainsi le doublée. Un score qui aurait pu être lourd vu la qualité technique et physique du Nzalang Nacional, mais les Cœlacanthes ont su bien gérer la rencontre avec un gardienne de but Anissa Ibrahim qui n’a cessé de multiplier les parades face à l’armada offensif Equato-guinéenne.

Composition des Comores :

Anissa Ibrahim (G) – Asmahane Ahmed, Rabouanta Ali, Mélanie Mdahoma, Halima Attoumane (C) – Hairiat Abdourahmane, Mina Hassana, Nadia Farid, Nadia Tabibou, Yousra Maoulida, Nakchat Mohamed.

Un résultat qui n’a pas surpris les Comoriennes et qui relativisent par rapport aux objectifs d’une telle rencontre comme le témoigne Hairiat Abdourahmane :

« On savait que la Guinée Equatoriale est une très bonne équipe, 4è meilleur formation africaine. Ce qui n’est pas le cas pour nous qui sommes en pleine construction. On a quand-même fais un bon résultat par rapport à ce que nombreux prédisaient qu’on aller subir devant une une très grande équipe ».

Mais ce qui est certain ce match amical face à la Guinée Equatoriale va bien servir aux Cœlacanthes.
« Ce n’est pas un mauvais résultat. On ne se connaissait pas assez. Nous allons renforcer le groupe avec d’autres joueuses expatriées, se découvrir de plus en plus dans les prochains regroupements pour être compétitives dans l’avenir », a déclaré Nadia Tabibou, l’une des cinq expatriées du groupe.

Partager sur :

Étudiant en Mathématiques, fondateur et administrateur de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: Quel avenir pour le football féminin des Comores ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Amicaux