Suivez-nous sur
Saïd Bakari

Comorians abroad

Pays-Bas : Saïd Bakari prolonge son contrat au RKC Waalwijk

L’attaquant international Comorien de Waalwijk Saïd Bakari a prolongé son contrat ce mardi pour une durée de deux ans avec une année de plus en option.
Arrivé cet été dans l’antichambre de l’élite néerlandaise, Saïd Bakari (23 ans) réalise un bon début de saison au RKC Waalwijk. Polyvalent qui peut évoluer en tant qu’allier ou en attaquant de pointe, Bakari a rapidement conquis une place importante dans son nouveau club. Entre rapidité et percussion, l’ancien U17 du PSG apporte de la fraîcheur dans le groupe et séduit de plus en plus.


Ce qui n’a pas laissé indifférent les dirigeants du RKC Waalwijk. Lui qui initialement s’était engagé une une année, s’est vu proposé un prolongement de contrat de deux ans et une en option pour ses performances et son impact dans le groupe. Son premier contrat professionnel qui le lie désormais avec Waalwijk jusqu’en 2020. Il compte déjà 16 apparitions avec les Jaunes et Bleus et comptabilise déjà 3 buts et une passe décisive.
« Non seulement à l’intérieur du groupe, mais aussi en dehors du terrain, Saïd est un vrai professionnel qui est prêt à investir beaucoup en lui-même. Avec sa rapidité et sa bonne action individuelle, Saïd peut causer beaucoup de menaces sur les flancs, mais aussi dans le milieu de terrain. Il a la capacité pour encore progresser. Nous espérons que Saïd poursuivra son développement et que ce contrat le motivera à aller plus loin avec RKC Waalwijk pour les deux prochaines années » a déclaré le directeur technique de Waalwijk, Frank van Mosselveld.


Deux mois avant ce prolongement de contrat, le sélectionneur des Comores, Amir Abdou, séduit par ses débuts, lui a permis de franchir un cap en devenant international Comorien le 6 octobre dernier face à la Mauritanie et récemment convoqué lors du stage des Cœlacanthes face à Madagascar.

Partager sur :

Étudiant en Mathématiques, fondateur et administrateur de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: Saïd Bakari : « une grande fierté de représenter les Comores »

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 + 12 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Comorians abroad