Suivez-nous sur
Lesotho

Coupe du Monde

Mondial 2018 : Lesotho – Comores, une question de confiance

Rencontrer les « Lukuena » (Crocodiles) assis sur du feu, acculés par la « bronca » populaire, n’est pas un rendez-vous à une hymne à la joie. Dans cette ambiance de tir à vue qui plane sur Maseru, l’équipe lesothane doit douter. Le nul 0-0 enregistré mercredi dernier en match aller est tombé comme une tache d’encre sur une nuit noire. Les « Cœlacanthes » devront faire avec.

Le rendez-vous de demain risque d’être difficile. Rencontrer le Lesotho offre un bel étalonnage. A l’indice du classement Fifa, il est (Lesotho, 140è) mieux classé dans la sous-région. C’est un football qui vous soumet à son intelligence tactique féconde, à ses petites malices déstabilisatrices et à ses provocations. Pour l’avoir eu déjà en match aller, les Comores bien à la hauteur savent ce qui les attend. Le respect demeure réciproque car la différence n’est pas énorme.

Des similitudes dessinent même des convergences entre deux footballs qui font du déséquilibre intelligent l’élément de recherche du point de rupture. Mais en sport, l’ascendant psychologique se bâtît le plus souvent sur la dernière opposition. On se rappelle puisque ça fait déjà quelques jours comment les Cœlacanthes avaient bouffé la défense lesothane lors de la phase aller et asphyxié les Crocodiles en percutant sur les côtés.

Lesotho

Ali M’Madi en équipe nationale des Comores (Mondial 2018)

Devant un bloc adverse compact et chez eux, il n’y a que trois solutions. Soit on le contourne à droite, soit on passe à gauche, ou alors passer au-dessus de ce bloc. Par moment nos attaquants passent par l’intérieur, même s’il les reste à parfaire des aptitudes à percer dans un bloc dans le jeu en profondeur. Les Comores ont des joueurs qui les permettre de garder le ballon quand ils décident de passer en plein axe. Ahmed Mogni, dos au but c’est costaud. Tout comme Youssouf Ahamadi (Combo) ou encore Ali M’Madi. Sur le jeu long, on a des qualités devant pour garder le ballon et attendre notre deuxième rideau. Nous commençons à avoir beaucoup de qualités dans l’entre-jeu avec le jeune Arkane Mohamed, Youssouf M’Changama et Faouz Faidine. Un jour viendra, Les Comores seront capables de passer sur les côtés ou dans l’axe et même au-dessus de la défense adverse.

Dans la logique de faire progresser l’équipe, de mettre en place une identité de jeu et un style. Le match retour face au Lesotho et la probable affiche Comores – Ghana passionnent, mais il ne faut pas se laisser se divertir. La seule envie actuellement c’est d’imprimer un style de jeu à l’équipe. Le jeu des Cœlacanthes progresse sur le plan technique, tactique que mental. Mais l’on peut faire mieux vu l’armada offensive que possède l’équipe nationale. Les Cœlacanthes doivent être capable de marquer voire même marquer plus de buts. Toutefois, il nous faut éviter d’en prendre des buts. Dans ce domaine défensif, il ne s’agit pas de laisser le soin aux défenseurs de défendre. S’il nous arrive d’encaisser un but, c’est parce que peut être aussi devant le bloc offensif ne fait pas ce qu’il doit faire pour empêcher la progression de l’équipe adverse.

Mais quand on est dos au mur comme le Lesotho l’est aujourd’hui, l’impératif de s’en sortir ne laisse pratiquement pas de place aux questionnements qui engendrent le doute. Le public comorien a besoin d’assurance sur la route des qualifications du Mondial 2018 et de la CAN 2017, il faudra y mettre le prix de la sueur et des rires. Là est le défi que vont porter les Cœlacanthes. C’est un match qui peut leur permettre de grandir et de voir leur ligne d’horizon s’éloigner, pour leur ouvrir un espace d’expression plus large. C’est un match pour se gonfler de cette confiance perdue.

Partager sur :

Étudiant en Mathématiques, fondateur et administrateur de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 + 6 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Coupe du Monde