Suivez-nous sur

Coupe du Monde

Mondial 2018 : Les Comores s’offrent leur exploit (Historique)

Pour la première fois en trois tentatives, les Comoriens passent le premier tour des qualifications africaines pour la Coupe du Monde de la FIFA.

Les Comores seront bien présentes au deuxième tour des éliminatoires du Mondial 2018. Après le match nul et vierge concédé à l’aller, les Cœlacanthes sont allés chercher le match nul contre le Lesotho (1-1) lors du premier tour retour ce mardi à Maseru et se qualifient ainsi à la faveur du but marqué à l’extérieur.

Les Cœlacanthes des Comores le 7 octobre 2015 (Mondiale 2018)

Le match a débuté avec une timide observation des Cœlacanthes. Après deux occasions nettes manquées par Ahamadi Combo, Tsepo Seturumane n’a pas manqué la toute première occasion lesothane à la seizième minute sur un coup de tête. L’équipe de Lesotho a été bien prise par les Cœlacanthes. Malgré l’absences des grosses pointures de l’équipe comorienne. Mais ceux présents ont fait un grand boulot. Ils ont fait bloc devant le champ empêchant le Lesotho de dérouler leur jeu. Les hommes d’Amir Abdou parviennent à revenir au score avec un but en plein lucarne de Mohamed M’Changama à la 71è minute.

Le Ghana au prochain tour

Le groupe a ouvert une nouvelle page du football comorien. Cette année, les Comoriens sont venus à bout du Lesotho et ont rendez-vous avec le Ghana. Les hommes d’Amir Abdou vont faire face au Ghana, vice-champion d’Afrique, le 13 novembre à domicile avant de s’envoler pour Accra pour le match retour.

Composition des Comores :
Salim Ben Boina (G) – Omar Mdahoma, Ibrahim Madihali, Ibrahim Rachidi (C), Bendjaloud Youssouf – Arkane Mohamed, Youssouf M’Changama, Nakim Youssoufa (64è Kassim Ahamada) – Ali M’Madi (47è Ahmed Mogni), Mohamed M’Changama (87è Faouz Faidine), Youssouf Ahamadi.

Étudiant en Mathématiques, fondateur et administrateur de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui m'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, je demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Actualités

Plus dans Coupe du Monde