Suivez-nous sur

Mercato

Pas d’Ali Ahamada au FC Metz ? La faute à Kayserispor…

Pas d’Ali Ahamada au FC Metz ? La faute à Kayserispor…

Après avoir résilié son contrat avec le Kayserispor (Turquie), Ali Ahamada aurait pu faire son retour en Ligue 1 sous les couleurs du FC Metz en fin de mercato d’hiver. Évoluant depuis deux saisons en Turquie avec le Kayserispor, l’international Comorien (11 sélections) avait eu des négociations avec le FC Metz qui était à la recherche d’un renfort dans ses cages.

Le gardien de bu Ali Ahamada en équipe nationale des Comores le 4 septembre 2016

Ali Ahamada qui a résilié son contrat avec Kayserispor aurait pu rejoindre les Grenats jusqu’à la fin la saison avec option de prolongation. Visite médicale passée avec succès et un accord salarial était même fixé mais des soucis avec son ancien club ont surgi au dernier moment. Ce qui contredit totalement la version de RMC Sport comme l’affirme le portier Comorien sur Twitter :

En effet dans les dernières heures du mercato, son ancien club (Kayserispor), qui lui doit aussi des arriérées de salaires, refusait de délivrer les documents nécessaires pour que le transfert ait lieu. Le club exigerait qu’Ahamada fasse l’impasse sur ses salaires. Des chantages du club turc qui pour l’heure freinent toute opération et un éventuel retour au bercail après avoir quitté le championnat français en janvier 2016 alors qu’il évoluait sous les couleurs de Toulouse.
« Ils ont tout fait pour éviter ce transfert. Ils devaient délivrer des documents suite à ma résiliation de contrat unilatérale, pour prouver que j’étais libre. Mais ils n’ont pas voulu coopérer et n’ont pas restitué les documents nécessaires pour officialiser ceci. » a affirmé le portier Comorien à France Football.

Opposé avec son ancien club Kayserispor après l’arrivée d’un nouveau coach qui ne le comptait pas dans l’effectif de la nouvelle saison, Ahamada s’est vu mis l’écart sans explication aucune. L’international Comorien a passé la première partie de la saison sans disputer le moindre match avec Kayserispor. Pourtant avant ce conflit, il enchaînait les meilleures performances en Süper Lig face à des géants comme Galatasaray, Besiktas et Fenerbahce et réussissant à se classer parmi les meilleurs gardiens du championnat. Ce qui a attiré de nombreux clubs dès le mercato d’été 2017 avec des sollicitations venant de partout déjà en Turquie avec des offres de Fenerbahce, Galatasaray, Portugal avec Benefica mais aussi en France, Espagne et en Angleterre.

Depuis le début de cette saison, Ahamada se contentait d’entraînements individuels et des stages en équipe nationale pour maintenir sa forme. Une situation qui ne l’a pas laissé indifférent et qui a conduit à la résiliation de son contrat début janvier.

Le gardien de but Ali Ahamada en équipe nationale des Comores le 11 novembre 2017

En Ligue 1, malgré l’image que certains lui associent, Ali Ahamada reste un joueur humble, très apprécié et qui a laissé une trace indélébile à Toulouse et dans le championnat français. Un championnat dont il s’est révélé avec le TFC avec des grandes performances et surtout une particularité dans le football français en étant le premier gardien à marquer un but en Ligue 1 depuis 1996. Mais il n’a pas connu que du succès, il a aussi subi un rude acharnement médiatique des médias français après quelques contre-performances face à Rennes et Nantes en 2013.

Étudiant en Mathématiques, fondateur et administrateur de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui m'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, je demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire




Actualités




Plus dans Mercato