Suivez-nous sur
Fouad Bachirou met fin à sa carrière internationale avec les Comores

Equipe A

Le Fundi raccroche : Fouad Bachirou prend sa retraite internationale

Dans un communiqué, Fouad Bachirou, a annoncé sa décision de mettre un terme à sa carrière internationale.

Ciao Fundi, Marahaɓa ! Au lendemain de la sixième journée des éliminatoires de la CAN 2023 entre les Comores et la Zambie, Fouad Bachirou a annoncé mettre fin à sa carrière internationale. À 33 ans, le milieu de terrain et maître à jouer des Cœlacanthes est un pilier important du renouveau de l’Équipe Nationale.

Neuf ans de passion et de dévouement

« Maintenant, cela fait 9 ans que j’ai eu la chance de défendre les couleurs de notre pays. Aujourd’hui, il est temps pour moi d’arrêter cette merveilleuse aventure », annonce d’emblée ce dimanche 10 septembre celui qui portait la veille le brassard de capitaine des Verts face aux Chipolopolos. International depuis 2014, il débute son aventure avec les Comores le 5 mars de la même année en amical contre le Burkina Faso.

Ce match amical marquera le début d’une longue et fructueuse aventure pour cette génération, alors sous la houlette du sélectionneur Amir Abdou. Des matchs référence et un projet de qualification pour la CAN qui a finalement pris forme en mars 2021.

Un artisan du renouveau comorien

Avec les Verts, Bachirou compte 40 sélections et une contribution majeure au succès de l’équipe. Il est un des artisans du renouveau des Comores. À l’aise techniquement, avec suffisamment de maîtrise pour jouer au poste de sentinelle, il n’hésite pas à aller au duel en donnant le meilleur de lui-même. Un joueur aussi qui s’adapte à différents systèmes. Dans une formule à deux ou à trois. Avec une certaine intelligence de jeu. C’est ça la « touche Bach’ », la marque distinctive du Fundi qui a propulsé les Comores sur la scène internationale.

Mais Bachirou est bien plus qu’un footballeur talentueux. Il est un homme au grand cœur, dévoué à son pays. Malgré les péripéties et les crises rencontrées en équipe nationale, il a toujours répondu présent. « J’ai porté fièrement ce maillot et ce drapeau dans le but de représenter notre culture et notre football aux yeux du monde », confie-t-il avec émotion.

Il a été un pilier essentiel, se tenant toujours en première ligne pour défendre les intérêts de ses coéquipiers et de tout le groupe. « Je veux retenir tous les sacrifices et toutes les épreuves que nous avons pu traverser ensemble pour enfin arriver à cette Coupe d’Afrique des nations et faire briller notre drapeau », poursuit-il.

Le passage du flambeau : Bachirou inspire la jeune génération

Après neuf années de carrière internationale, Fouad Bachirou laisse derrière lui un héritage immense pour la jeune génération à qui il a pris le temps de donner des conseils, jouer avec eux et partager son expérience. Aujourd’hui, il raccroche en laissant à son poste des Iyad Mohamed, Yacine Bourhane et d’autres, prêts à reprendre le flambeau.

« J’espère vous avoir donné l’espoir que nous pouvons toujours viser plus haut », conclut-il, exprimant sa profonde gratitude envers les Comoriens et Comoriennes qui lui ont témoigné leur soutien et leur amour. Marahaɓa mendji Fouad, la Légende !

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 + 2 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Equipe A