Suivez-nous sur

Interview

Abdallah Imamo : « Il y a quelques temps je jouais en Excellence »

Abdallah Imamo : « Il y a quelques temps je jouais en Excellence »

Officiellement promu en National avec la JA Drancy il y a une semaine, Abdallah Ahmed Imamo nous a relaté cette belle aventure tout juste avant son départ hier vers l’Afrique du Sud avec l’équipe nationale des Comores.

Retenu dans le groupe du sélectionneur Amir Abdou pour la Cosafa Cup 2018, le défenseur natif de Moroni retrouve l’équipe nationale avec le sentiment d’avoir réussi sa saison.

Une saison presque pleine pour vous, parlez-nous un peu de cette aventure avec la JA Drancy et cette promotion en National en fin de saison.

Abdallah Imamo : C’était une saison assez fantastique pour le club et pour nous le groupe. Avant tout on est une bande de potes. On s’est dit à moment donné qu’il y a peut-être un moyen de faire quelque chose en championnat. Le coach nous a motivé dans ce sens. Il nous a toujours dit que tant que on fait les efforts et qu’on donne tout sur le terrain il n’y pas de raison que ça soit pas nous qui décrocheront la première place. Et on y a cru jusqu’au bout.

Abdallah Ahmed Imamo en sélection des Comores (novembre 2017)

Comment avez-vous vécu cette montée et ce que ça fait à l’idée d’évoluer saison prochaine à un championnat près du monde professionnel ?

C’est la victoire de tout un groupe. Tous les joueurs quel que soit leur temps de jeu ont mérité cette montée. Personnellement je souhaite continuer l’aventure à Drancy en National. Il y a quelques temps en arrière je jouais en Excellence et me retrouver aujourd’hui en National c’est un très beau parcours. Je suis vraiment très content.

Évoluer en National est peut-être moyen d’attirer l’attention du coach Amir Abdou, une motivation de plus, vous qui n’êtes pas régulier en équipe nationale ?

Je travaille toujours en club. Je me dis toujours que pour arriver en sélection il faut d’abord que je sois performant en club et enchaîner les matchs. C’est le plus important. Et après la sélection c’est des bonus. C’est toujours un plaisir d’être appelé en sélection. S’il arrive que je ne sois pas appelé c’est d’une part qu’il y en a d’autres qui méritaient plus que moi mais c’est avant tout  en rapport avec mes performances en club.

Vous allez prendre part à la Cosafa Cup 2018 en Afrique du Sud, avec en premier la phase de groupe, quels sont vos objectifs dans cette compétition ?

On est dans un groupe intéressant avec Mozambique et Madagascar qui sera un sacré derby. Mais on va d’abord jouer les Seychelles dimanche et essayer débuter la compétition avec une victoire. Gagner ce premier match et se mettre dans une bonne position avant d’enchaîner avec les autres rencontres.

Propos recueillis par Boina Houssamdine

Étudiant en Mathématiques, fondateur et administrateur de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui m'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, je demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Actualités

Plus dans Interview