Suivez-nous sur

Championnat

D1 : FC Malé de retour au sommet, de l’espoir pour Élan Club

D1 : FC Malé de retour au sommet, de l’espoir pour Élan Club

Deux semaines après la reprise, le championnat des Comores bat son plein. L’élite du football comorien nous livre encore son lot de surprises et de renversement de situation. Cas du FC Malé qui retrouve son statut de leader à l’issu de la 15è journée de D1 à Ngazidja. En difficultés, Volcan Club s’éloigne de plus en plus du titre régional tandis qu’Élan Club nourrit encore de l’espoir pour le maintien.

Duel FC Malé – Ngaya Club : un « Game Of thrones » à Ngazidja

Décidément, rien ne semble aller à Volcan Club depuis la 7è journée. Les moroniens se de nouveau sont inclinés 1-2 mercredi à domicile devant Amical Club. La 4è défaite cette saison pour le champion des Comores en titre. Mais pendant que Volcan enregistrait sa deuxième défaite de suite, Apache Club enchaînait une deuxième victoire de suite face à Ngaya Club. A Mitsamiouli, les Espadons l’emportent 1-0 sur une réalisation d’Ali Kaou. Avec un match en retard, Apache Club occupe provisoirement la 6è place tandis que Ngaya Club perd sa première place au classement, acquis deux journées plutôt.

Saïd Hachim et Kamal Djabir lors de la rencontre entre Ngaya Club et Volcan Club du 19 janvier – D1 saison 2019

Au Stade Kedini, c’est la déception qui a surgit à la fin du match pour les protégés de Darouech Tadjiri. A à la pause, le FC Malé menait 3-1 au score grâce à des réalisations d’Ali Ahmed, Youssouf Hassane et Mohamed Ismaila. Mais les Vouvouniens ne se sont pas laissés faire en arrachant le point du nul en fin de rencontre. Hachim Charif Abdoulkarim, Assad Ali Mze et Anzali Bacar ont permis à Enfants des Comores d’enregistrer un point important dans sa lutte pour le maintien. Quant au FC Malé, les sudistes profitent de la défaite de Ngaya Club pour revenir en tête du classement à Ngazidja.

Classement des meilleurs buteurs de D1 Comores – saison 2019

Mais dans ce jeux de trône entre le FC Malé (28 pts) et Ngaya Club (27 pts), un autre prétendant s’invite. Avec 26 points et invaincue depuis février, l’US Zilimadjou pourrait changer la donne. Elle n’a besoin que d’un simple faux pas des deux principaux protagonistes pour émerger. A Westeros tout comme à Ngazidja, il est encore très tôt pour théoriser sur celui qui dirigera les 7 couronnes de Ngazidja (nfukare).

Élan Club, une machine à propulser des jeunes

En difficulté à la fin de la phase aller, Élan Club montre une nouvelle image dans cette deuxième manche. Depuis la reprise, Élan Club est de plus en plus performant. En 5 matchs disputés toutes compétitions confondues, c’est 10 buts marqués, 3 victoires et 2 nuls avec 0 but encaissé. Des résultats importants surtout en championnat où les coéquipiers de Hassani Mbalia ont quitté la zone de relégation et grippent à la 7è place au classement à Ngazidja. Un renouveau qui est venu en parti grâce à son jeune effectif plein de promesses.

Élan Club de Mitsoudjé en D1 – Stade de Moroni – saison 2019

Classement de la D1 – phase régionale Ngazidja

Cette saison, Élan Club se fait un nom en étant un des rares clubs qui propulsent plus des jeunes joueurs. Des jeunes, dont quelques-uns issus de l’Académie Twamaya, qui impactent sur les performances du club. Face à Aventure mercredi (0-0), le club était par exemple privé de quelques jeunes dont Zaed Djaffar (international U17). Ce dernier, buteur pour la 1ère fois en D1 samedi face à Volcan Club, est à peine âgé de 16 ans. Il ne compte par ailleurs 7 apparitions en D1 cette saison. D’autres jeunes en devenir s’illustrent aussi à l’exemple de Saïd Andjilane (17 ans). Aussi international U17, il comptabilise 4 réalisations cette saison en 10 matchs toutes compétitions confondues dont 2 buts en D1.

Classement de la D1 – phase régionale Ndzuani
Classement de la D1 – phase régionale Mwali

Étudiant en Mathématiques, fondateur et administrateur de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui m'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, je demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Actualités

Plus dans Championnat