Suivez-nous sur
Rafidine Abdullah, SLO : Rafidine Abdullah ouvre son compteur, Comoros Football 269 | Portail du football comorien

Comorians abroad

SLO : Rafidine Abdullah ouvre son compteur

Revenu de blessure en début du mois, Rafidine Abdullah retrouve peu à peu sa pleine forme. Le capitaine du Lausanne Ouchy, intraitable dans l’entrejeu, a participé à l’écrasante victoire des Stadistes face au SC Kriens (5-0). Le Comorien s’est offert un bijou devant son public au Stade olympique de la Pontaise. Sa première réalisation de la saison.

Ils n’ont pas eu la moindre difficulté à s’imposer devant Kriens, lanterne rouge de la Challenge League. Les Lions du Stade Lausanne Ouchy n’ont fait qu’une bouchée de la formation kriensoise. C’est Brighton Labeau qui donne le tempo très tôt avec l’ouverture du score après seulement sept minutes. En totale maîtrise, les coéquipiers d’Abdallah Ali Mohamed domine largement la partie.

Mais il a fallu attendre la 42è pour le but du break avec Rafidine Abdullah. L’international comorien part d’une récupération à l’extérieur de la surface, élimine son vis-à-vis avant d’armer une superbe frappe qui termine sa course au fond des filets (2-0). Avec une ligne défensive kriensoise qui laisse à désirer, les Vaudois en profitent pour alourdir le score en seconde période. Un but de Sofyan Chader (60è) puis deux nouvelles réalisations de Brighton Labeau (87 & 89è) assurent une victoire trop facile pour le SLO.

Un succès qui relance les hommes de Meho Kodro après deux défaites consécutives en championnat. Le Stade Lausanne Ouchy pointe désormais à la 5ème place à trois points du leader Neuchâtel Xamax. En France, El Oihab Abdou a aussi ouvert son compteur de buts. Le natif de Mamoudzou a inscrit le but de l’égalisation pour Jura Sud face à la réserve de l’Olympique Lyonnais (1-1) en National 2.

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Comorians abroad