Suivez-nous sur
Cœlacanthes, Après le Cosafa, quel projet pour les Cœlacanthes ?, Comoros Football 269 | Portail du football des Comores

Equipe A

Après le Cosafa, quel projet pour les Cœlacanthes ?

Revenue sur la scène internationale après près de deux ans d’inactivité, l’équipe nationale féminine des Comores semble avoir ouvert une nouvelle page. Un nouveau projet en réalité pas si différent des précédents avec les mêmes difficultés.

Partager sur :

Ce lundi 3 octobre, les Cœlacanthes devaient en principe entrer en stage dans le cadre de la fenêtre FIFA féminine du mois qui va jusqu’au mardi 11. Il aurait pu y avoir des matchs amicaux pour consolider les acquis et renforcer les automatismes. Mais rien de cela n’aura lieu. Les Comores sont déjà aux abonnés absents, moins d’un mois après leur retour sur la scène internationale.

Les Cœlacanthes, éternellement une « équipe Cosafa » ?

Drôle de relance que d’être inactives quand il fallait être réactives et y mettre du sien. Comme ce fut le cas en 2019 et 2020, les Comores semblent vouloir dompter le Karthala les yeux fermés en espérant atteindre le sommet. À peine revenue sur la scène internationale, l’équipe nationale manque à l’appel à la première fenêtre FIFA. Les coéquipières de Faïza Houmadi vont devoir attendre avant de revêtir leurs tuniques vertes. Pourtant, durant la dernière Cosafa Women’s Cup, staff et dirigeants laissaient sous-entendre qu’un changement s’opère dans l’organisation.

Contacté fin septembre sur la possibilité d’organiser des matchs amicaux durant les fenêtres FIFA d’octobre et de novembre (du 7 au 15), le sélectionneur Pascal Koutala n’a trouvé de réponse que de nous réorienter vers la Direction Technique Nationale et le Secrétariat Général de la FFC. Comme si la gestion et le fonctionnent de l’équipe nationale ne lui incombe point. Surpris d’apprendre l’existence d’une fenêtre FIFA féminine en octobre, le DTN Ayouba Moussa a quant à lui laissé croire que le tir sera rectifié le mois prochain.

Un tournoi amical en Arabie Saoudite

Aucune réaction cependant de la part du SG Mohamed Hamid ni d’Abdoul-Latuf Abdallah, responsable du football féminin. Muets, dans le silence, il ne reste qu’à espérer qu’ils ne ménagent aucun effort pour le renouveau de cette équipe longtemps reléguée au second au plan. Comment convaincre des joueuses professionnelles à rejoindre le groupe tout en ayant encore une organisation amateure ? En étant pas capable de leurs garantir une régularité et une continuité pendant les trêves internationales ? La réussite de ce nouveau projet repose en effet sur ces deux éléments. Mais même s’il arrive que pour novembre aucune perceptive ne soit possible, les Cœlacanthes pourront se consoler avec un tournoi en janvier prochain.

En effet, « Comoros Football 269 » a appris que les Comores sont invitées à une compétition amicale en Arabie Saoudite. Un tournoi à quatre nations qui verra aussi la participation du Pakistan et de l’île Maurice. Si celui-ci est une opportunité à ne pas manquer, il pourrait y manquer de nombreuses joueuses. Notamment celles évoluant en Europe, éléments clés dans ce nouveau projet. Il n’y a point de trêve internationale en janvier 2023. La première date FIFA féminine de l’année 2023 est prévue du 13 au 23 février. Des négociations sont engagées actuellement entre les parties comoriennes et saoudiennes pour trouver la période adéquate. En attendant, l’avenir des Cœlacanthes dames reste flou.

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 + 12 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans Equipe A