Suivez-nous sur

Cœlacanthes

Amir Abdou : « Je ne suis pas un magicien » – Amical Kenya / Comores

Amir Abdou : « Je ne suis pas un magicien » – Amical Kenya / Comores

Après la rencontre amicale entre les Comores et le Kenya soldé par un match nul (2-2) hier au Grand Stade de Marrakech, le sélectionneur Amir Abdou livre ses impressions sur ce match dont les Cœlacanthes ont manqué de peu pour l’emporter.

Amir Abdou, sélectionneur des Cœlacanthes des Comores

Interrogé après la fin de la rencontre, le technicien comorien revient sur la préparation et la programmation de ce match. Une affiche d’ailleurs qui planait sur le doute et qui n’était pas sûr d’avoir lieu avec les antécédents que l’on connait concernant la relation entre l’équipe nationale, la fédération et l’Etat. Mais de plus de ces difficultés qui ont retardé le regroupement, le sélectionneur a dû composer sa sélection avec plusieurs forfaits de joueurs cadres.

« Il nous manquait beaucoup de joueurs. On a eu que trois jours de préparation et on a quand-même bien travaillé. Et l’on connait les difficultés financières auxquelles on évolue. On aurait aimé avoir une semaine mais malheureusement cela n’était pas possible. Je ne suis pas un magicien, on essaie de mettre en place un collectif ».

« C’était un match assez plaisant et ouvert »

Finalement avec un effectif réduit et après les forfaits, les Cœlacanthes (132è au rang FIFA) ont livré un match très intéressant face aux Harambee Stars du Kenya classé 105è au rang mondial. Un match à leur portée et qui ont manqué de peu pour l’emporter.

«Je pense que c’est un score qui est équitable même si les deux buts qu’on prend on aurait pu les éviter. C’était des erreurs d’appréciation et aussi de concentration. On est un peu déçu mais après je n’ai rien à envier aux joueurs. Je suis d’ailleurs content aussi de leur réactivité. On était mené au score, on revient à égalité très rapidement et on marque un très joli but en seconde période. Ils ont fait un gros match. Ils ont joué avec le cœur et leurs armes. Et dans la possession, je pense que les gens se sont régalés. C’était un match assez plaisant et ouvert avec beaucoup de qualités ».

Et cela avec des joueurs en manque de beaucoup de temps de jeu en clubs et parfois certains sans clubs à l’instar d’Ali Ahamada (inactif en club depuis 9 moins et libre depuis janvier) et de Kassim Abdallah qui a récemment résilié son avec le club saoudien Al Raed.

« Aadil a fait son match »

« Il y a eu une différence athlétique de certains mais encore une fois on a prouvé que les Comores avait de la qualité. Il faut savoir qu’on ne joue pas dans la même cour que le Kenya. On avait des joueurs qui n’avaient pas une très bonne forme athlétique : Kassim Abdallah en perte de condition et Ali Ahamada qui est à la recherche d’un projet. A un moment ils se retrouvent sans club et malgré tout ont fait un gros match derrière ».

Un premier match de l’année et une première sélection pour le jeune Aadil Assana déjà présent au dernier rassemblent de novembre face à Madagascar. Une première qui était un peu difficile à l’entame du match et qui a réalisé par la suite un match plein avec beaucoup de qualités.

Première sélection d’Aadil Assana (numéro 18) avec les Comores en amical face au Kenya

« Aadil a fait son match. Il a eu du mal à entrer dans cette rencontre. J’aurais préféré qu’il soit beaucoup plus présent dans les duels dans les première minutes. On a pu rectifier le tir rapidement parce qu’il était devant la défense et avec le staff on a vu qu’il était un peu en difficulté dans cette zone-là. On a ensuite rectifié le triangle où Rafidine est passé devant la défense. Après le repositionnement, il été mieux dans la globalité et a fait un bon match. Je l’ai trouvé intéressant ».

Ce match qui entre dans le cadre de la préparation pour les éliminatoires de la CAN 2019 est une continuation de la campagne entamée depuis octobre avec des matchs amicaux face à la Mauritanie et Madagascar en novembre dernier. Le sélectionneur a profité de l’occasion pour se projeter au match face au Cameroun en septembre prochain tout en saluant l’apport des étudiants comoriens au Maroc qui se sont rendu massivement au stade hier pour supporter les Cœlacanthes.

« C’est incroyable de voir une telle ambiance et ça peut que nous booster. Ils nous ont réservé un accueil chaleureux. C’est un bon augure pour la suite en espérant avoir encore des matchs pour peaufiner encore nos automatismes avant de jouer le match qui sera plus ou moins importante (contre le Cameroun). Comme on est compétiteur, je le considère que l’on peut gagner. On va jouer à la maison, il y a bien des raisons d’y croire. On espère avoir les meilleurs conditions possible pour préparer ce match et qu’on ait pas de blessés ».

Sélectionneur Amir Abdou

Nationalité
com Comores
fra France
L'équipe actuelle
Comores
Anniversaire
8 juillet 1972
Age
46

Amir Abdou est un entraîneur franco-comorien au poste de sélectionneur des Comores depuis janvier 2014.

Étudiant en Mathématiques, fondateur et administrateur de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui m'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, je demeure au moins un Makua de culture Swahili.

2 Commentaires

2 Comments

  1. Hakim Mohamed Abdou

    25 mars 2018 à 21 h 45 min

    Bien, chu ravie, mais plus ravi encore, le suis-je pour le fondateur du site, un exemple de ce que devait être le jeune comorien embitieux, polyvalent et riche en humilité et volonté qui montre qu’il n’est pas impossible d’être étudiant, jeune et maitre d’entreprise à la fois…Il suifit seulement une idée originale et la passion qui la soutient…

  2. Pingback: Myziane Maolida et Wesley Saïd dans les plans d'Amir Abdou

Laisser un commentaire

Actualités

Plus dans Cœlacanthes