Suivez-nous sur
Younes Zerdouk, Younes Zerdouk : « Nous avons montré nos valeurs et notre jeu », Comoros Football 269 | Portail du football des Comores

CAN

Younes Zerdouk : « Nous avons montré nos valeurs et notre jeu »

Sélectionneur adjoint des Cœlacanthes, Younes Zerdouk a été sur le banc des Comores lundi à l’occasion du huitième de finale contre le Cameroun, en l’absence du sélectionneur Amir Abdou pour cause de covid-19.

Partager sur :

Dans le staff technique des Comores depuis octobre 2017, Younes Zerdouk est l’un des artisans du progrès des Cœlacanthes. Homme de l’ombre, le Franco-Marocain a su apporter son expérience et son savoir-faire au service du collectif. La CAN 2021 fut comme pour tout le groupe une récompense pour toutes ses années de persévérance.

« On a compris qu’avec la concurrence, on avait rien à envier aux autres. On a compris que tant qu’on sera là les uns pour les autres, on peut arriver à faire de grandes choses », a-t-il déclaré à la fin de la rencontre contre le Cameroun. Malgré les circonstances qui ont entouré ce match, il se dit fier de ses joueurs. « Je leur ai dit à la fin du match que je suis trop fier d’eux. Je ne savais pas que ça allait se passer comme ça. Ça a été très difficile de préparer ce match. On a mis un plan en place, c’est plus sur l’aspect mentale que ça s’est joué. »

Heureux de représenter les Comores

Logées dans un groupe assez difficile, les Comores parviennent à décrocher une qualification historique en huitièmes de finale. Eliminant au passage le Ghana des frères Ayew. « Nous avons vécu un rêve durant cette CAN. Pour une première participation de notre équipe, une formation jeune, je pense que nous avons gagné en maturité et ce n’est pour nous que bénéfique pour les prochaines échéances. Nous sommes satisfaits de notre rendement. Nous avons montré nos valeurs et notre jeu. »

Lundi face au pays hôte, les Comores ont livré un match correct. Et ce avec dans les buts, un gardien de but qui n’en est pas un, et un carton rouge après seulement six minutes de jeu. « Je suis plus qu’heureux, on a représenté les Comores. On a montré que le foot représente des valeurs de fraternité, j’ai dit aux joueurs : « Montrez-leur ce que c’est que le plaisir de jouer ensemble », malgré les circonstances, pas de gardien, le coach absent, et on perd un joueur au bout de quelques minutes ».

Partager sur :

Fondateur et Rédacteur en chef de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui l'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'un Igwadu, il demeure au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 + 21 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’actualité locale

Plus dans CAN