Suivez-nous sur

Infrastructure

Tout ce qu’il faut savoir du Stade Omnisports de Malouzini

Tout ce qu’il faut savoir du Stade Omnisports de Malouzini

Au Sud de Moroni, un projet sportif vieux d’une vingtaine d’année est en train de prendre forme. En mai de cette année, un stade omnisports d’une capacité 10726 places sera inauguré sur le site de Malouzini.

Un projet vieux de plus de deux décennies

En 1990, un terrain de 18 hectares a été cédé à l’Etat comorien par la ville d’Iconi pour la construction d’un complexe sportif. C’était sous feu président Saïd Mohamed Djohar qu’une « première pierre » symbolique a été posée. Mais ce projet qui a traversé le temps n’est jamais sorti de terre jusqu’en 2010. Du moins, le dossier est de nouveau sorti des casiers et réactualisé par une nouvelle dotation par la ville d’Iconi en octobre 2010.

Le Stade de Malouzini est d’une capacité de 10726 places assises et d’une piste d’athlétisme de 400 mètres avec 8 couloirs©Nassuf Ahmed

Le dossier prendra forme deux ans plus tard avec la signature d’un contrat entre les Comores et la Chine. Le coût de la construction s’élève à 6 milliards Kmf qui entre dans le cadre d’un don de la Chine « sans aucune contrepartie » . Une première pierre cette fois-ci effective sera posée le 21 mai 2016 par le président Ikililou Dhoinine. Les travaux proprement dits de la construction ont débuté en février 2017 pour une durée maximum de 36 mois. L’entreprise chinoise Shanghai Construction Groupe (SCG) a été retenu pour assurer les travaux. Le chantier a regroupé 50 techniciens et 200 ouvriers.

Un stade moderne avec les normes internationales

Basé sur 8,55 hectares, le Stade de Malouzini est un complexe omnisports. De plus du terrain principal, il possède un annexe dédié à l’entrainement. Ce dernier est équipé d’une pelouse synthétique de dernière génération. Il est aussi accompagné d’une piste d’athlétisme de 100 mètres avec 4 couloirs. Le terrain principal est quant à lui doté d’une pelouse naturelle et d’une piste d’athlétisme de 400 mètres avec 8 couloirs. D’autres disciplines liées à la piste comme les sauts peuvent aussi être pratiquées.

D’une capacité de 10726 places, le Stade de Malouzini sera dès son inauguration, le plus grand ouvrage sportif des Comores. À l’Ouest, la tribune officielle. Elle est la seule à être couverte et dotée de 3726 sièges dont 300 places en VIP. La tribune Est et les virages représentent une capacité 7000 places assisses. Elles sont à capacité modulables avec leur structure en béton (sans sièges). Avec cet aspect, le stade peut avoisiner une affluence d’environ 12 000 places d’après les responsables du chantier.

Gymnase, piscine olympique et tennis en études

En dehors des vestiaires, on retrouvera aussi des salles de médias, de gestion des matchs, salon VIP, des toilettes publiques, cafétéria, salles de musculations entre autres. L’air de jeu est éclairé par 4 pylônes de 50 mètres de hauteur de 80 projecteurs chacun. Un parking non couvert d’une capacité de 800 voitures est aussi prévu sur le site. Une route circulaire bitumée est prévue pour faciliter l’accès au stade. Cette dernière est à la charge de la partie comorienne qui prend encore du retard à lancer les travaux. A cinq mois de son inauguration officielle, les travaux sont déjà à 90 % achevés.

Mais il n’y aura pas que le football et les disciplines d’athlétisme sur le site de Malouzini. Prévu pour impulser d’avantage le sport comorien, ce bijou n’est qu’un premier projet parmi tant d’autres. Les 9,45 hectares restants des 18 hectares du site sont destinés à d’autres infrastructures. Un gymnase pour le basket, volley et le handball, une piscine olympique et un terrain de tennis sont en études.

Étudiant en Mathématiques, fondateur et administrateur de Comoros Football 269. Un passionné de football africain et un éternel fan de Young Africans (Yanga). Entre le Taarab qui m'inspire et d’être possédé au moindre lyrics d'Igwadu, je demeure tout au moins un Makua de culture Swahili.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire




Actualités




Plus dans Infrastructure